camernews-paul-biya-vote

Opposée à une nouvelle candidature de Paul Biya en 2018, l’UPC appelle François Hollande au secours

Opposée à une nouvelle candidature de Paul Biya en 2018, l’UPC appelle François Hollande au secours

Le parti de Victor Onana a déposé auprès des services de l’Ambassade de France à Yaoundé un mémorandum de deux pages contre une probable candidature du président Biya…

L’Union des Populations du Cameroun (UPC) appelle à la médiation du présidentFrançois Hollande auprès de son homologue camerounais  Paul Biya pour que ce dernier ne se présente plus aux élections présidentielles de 2018. D’après le quotidien Emergence de ce lundi 10 août 2015, le mémorandum déposé au sein des services diplomatiques français au Cameroun présente deux thèmes fondamentaux.

Dans le premier thème, l’UPC demande à la France de l’aider à préparer la présidentielle de 2018, convaincue de la fin du règne du président Paul Biya: «Nous avons souhaité que l’Hexagone intercède auprès de son ami du Cameroun pour éviter tout débordement qui pourrait découler de la participation de Paul Biya à cette échéance. Nous avons aussi demandé à Hollande d’intercéder auprès de son homologue pour le dialogue entre le personnel politique du Cameroun, soit sans délai implémenté dans le but d’éviter toute violence. Car nous sommes un parti qui veut le pouvoir et nous sommes prêts à contrer la candidature de Paul Biya».

Le second thème du mémorandum déposé au sein des services diplomatiques français, est lié à l’histoire entre le Cameroun et la France, de la reconnaissance du génocide français au Cameroun par le président François Hollande. «Lors de sa visite d’amitié et de travail au Cameroun le 3 juillet dernier, le président français a reconnu les crimes perpétrés par les Français dans quelques localités de notre pays et cela a été appréhendé par nombre d’observateurs politiques comme un véritable devoir de mémoire », poursuit le document.

En outre, le quotidien rappelle qu’« en dehors de l’UPC, le rapport d’international Cirsis Group publié en août 2014 au plus fort de la guerre contre Boko Haram à l’Extrême-Nord du pays, suggérait à Paul Biya de ne plus se présenter aux présidentielles de 2018 ».

 

 

 

camernews-paul-biya-vote

camernews-paul-biya-vote