camernews-biya-otages-francais

Opinion: BIYA, HOLLANDE, LA RANCON AUX TERRORISTES ET L'ATTENTAT DE PARIS

Opinion: BIYA, HOLLANDE, LA RANCON AUX TERRORISTES ET L’ATTENTAT DE PARIS

« L’emoi souleve par les attentats terroristes a Paris ne devrait pas nous faire oublier ceci: la France, de tous les pays occidentaux, etait le pays qui se trouvait en tete dans le payement de rancons aux terroristes; les tyrans africains comme Mbiya, et surtout comme Mbiya, en vivaient royalement, utilisant comme cela aura ete le cas pour le faineant de Yaounde, son propre vice-premier ministre Amadou Ali pour faire des payements qui, quand pas payes, avaient conduit a l’enlevement de la femme de ce dernier »

L’emoi souleve par les attentats terroristes a Paris ne devrait pas nous faire oublier ceci: la France, de tous les pays occidentaux, etait le pays qui se trouvait en tete dans le payement de rancons aux terroristes; les tyrans africains comme Mbiya, et surtout comme Mbiya, en vivaient royalement, utilisant comme cela aura ete le cas pour le faineant de Yaounde, son propre vice-premier ministre Amadou Ali pour faire des payements qui, quand pas payes, avaient conduit a l’enlevement de la femme de ce dernier, en plus de l’assassinat de plusieurs dans une attaque terroriste. La survie du tyran camerounais a toujours dependu de ses employeurs, et il a suffi que le chef de Boko Haram, que l’armee camerounaise avait pourtant annonce avoir tue, mentionne le nom de Mbiya dans sa derniere adresse, pour que ce dernier appelle au secours la communaute internationale. Eh oui, le Cameroun a cesse d’etre different du Soudan, du Mali; le Cameroun n’est plus le Cameroun. Nous nous retrouvons ainsi, pas a pas avec le deculottage du tyran, sous le couvert du discredit jete sur la politique francaise qui jusque la n’avait jamais fait l’unanimite en occident et avait valu de fortes critiques americaines. Les peripeties autour d’une photos comme ci-dessous auraient sans doute cause un scandale si l’heure n’etait pas grave. Mais le discours de Mbiya demandant a la communaute internationale de venir l’aider est bien revelateur d’un echec grave d’une perspective francaise sur le terrorisme international. Des pays comme le Mali, ont paye cher le fourvoyement dans l’analyse. Qu’en sera-t-il de la tyrannie camerounaise? Il demeure que la propagande qui fait le regime de Yaounde proclamer avoir tue des centaines et des centaines de terroristes sans que cela ait une insidence sur l’evolution de la bataille, revele combien elle est edentee.

Mais il y a plus grave: c’est que la vision francaise de l’anti-terrorisme qui s’est ainsi discreditee totalement avec les attentats de Paris, laissent le tyran de Yaounde nu. Il faut en effet se representer ceci: Mbiya n’a jamais, je dis bien jamais depuis avril 1984, rendu un hommage devant le cercueil de soldats camerounais tombes sur des champs de bataille. Il ne s’est jamais baisse devant des cercueils de soldats morts sur le front du terrorisme. Jamais. Les soldats camerounais qui meurent sur le front de l’Extreme Nord, et ils sont nombreux, sont enterres en catimini, dans le prive de leur famille, disparaissent ainsi dans l’anonymat total, sans que le president de leur pays qui les a pourtant envoyes au front, se penche sur leur cadavre comme il est de tradition partout. Ils meurent comme des mouches, et ainsi, rejoigent le destin de ces terroristes qui dans les decomptes des Grandes ambitions que nous fait si bien Guibai Gatama, le DP de l’Oeil du Sahel, ne sont toujours que des chiffres: 24 terroristes tues aujourd’hui; 15 cadavres au sol hier; 3 cadavres de terroristes avant-hier. Mais est-ce si different des soldats camerounais du BIR que leur propre president abandonne dans l’anonymat? Extraordinaire situation qui fait les soldats camerounais tomber dans l’indifference totale de leurs compatriotes, indiffrence camerounaise qui se manifeste egalement devant la mort des terroristes. Le destin des soldats du BIR et de Boko Haram est ainsi commun, l’anonymat, l’indifference, tout comme le destin de Mbiya est commun avec celui des leaders de Boko Haram – le president camerounais, aura apres tout ete le banquier le plus fiable des terroristes. La survie de la tyrannie camerounaise etait de plus en plus liee a sa situation d’arriere-garde terroriste, et surtout de banquiere du terrorisme. Il fallait cependant ici que la France joue le jeu. Cela ne sera plus possible apres les attentats de Paris, non, une politique, toute une politique francaise se sera ecroulee devant nos yeux – discreditee dans le sang de caricaturistes iconoclastes du Charlie Hebdo. Qu’en sera-t-il donc du tyran camerounais? Il aura ete mis sans calecon, cela est certain. Au peuple camerounais de le castrer maintenant.

 

 

camernews-biya-otages-francais

camernews-biya-otages-francais