camernews-lado

Opinion – 20 mai 2014: soigner l’esprit pour guérir le Cameroun

Opinion – 20 mai 2014: soigner l’esprit pour guérir le Cameroun

Je ne sais pas quel sera le thème de la 42ème fête nationale qui aura lieu dans quelques jours au Cameroun. Mais si le chef de l’Etat demandait mon avis, je lui proposerai celui-ci : « soigner l’esprit pour guérir le Cameroun. » Pourquoi ? Le mal camerounais est fondamentalement spirituel et c’est sur ce terrain qu’on pourra le vaincre durablement. Le terme « spirituel » est utilisé ici d’abord au sens humaniste du terme, et donc pas strictement religieux, pour renvoyer à ce qui fait de nous des humains et pas de simples bestiaux. Et quand l’esprit est malade, quand il n’est plus sain, il devient homicide. Oui, le secret de tout est dans l’esprit. L’esprit est bien plus que l’intelligence.

Malheureusement c’est un mauvais esprit qui préside à notre destinée au Cameroun aujourd’hui. La banalisation de l’inhumain comme mode de gouvernement au Cameroun est contagieuse et tend à inhiber notre capacité d’indignation.

A titre d’exemple, il y a quelques jours, Mr Henri Engoulou, ex-ministre délégué aux finances en charge du budget de notre pays mourrait, on pourrait presque le dire, dans les geôles du régime de Yaoundé. Accusé de complicité de détournement de fonds publics, il y aura passé plus de trois ans sans jugement.

Oui, plus de trois ans sans jugement dans un Etat qui prétend être un Etat de droit. Et « s’il en est ainsi du bois vert, qu’en sera-t-il du bois sec ? », du prisonnier lambda. Le cas de Mr Engoulou est loin d’être un cas isolé. C’est l’une des plaies de notre système judiciaire. Pourtant un Etat de droit est un Etat où, tous, mêmes les présumés criminels, peuvent compter sur le respect de leurs droits, le droit à un procès équitable et à une sentence juste dans les délais prévus par la loi.

Au regard de la manière dont la dignité humaine est piétinée et le droit bafoué dans notre pays, on ne peut s’empêcher de dire que c’est le satanisme qui est aux commandes au Cameroun. En d’autres termes, le système de gouvernement qui préside à notre destinée n’est pas porté par des esprits sains. Inutile donc d’en attendre des décisions saines et des procédures saines. La renaissance du Cameroun passera aussi par cette cure spirituelle qui concerne aussi bien les dirigeants que les citoyens. Cette insanité n’épargne aucune couche sociale. Nous pouvons avoir toutes les richesses matérielles et toutes les intelligences du monde, mais c’est la qualité de l’esprit humain, de ce qui nous inspire, qui en fait un atout. Et c’est sur ce terrain que nous échouons le plus aujourd’hui dans notre pays en particulier et en Afrique en général.

L’esprit qui règne au Cameroun n’est pas bon et c’est pour cela que les fruits ne sont pas bons. Et même si l’on venait à changer de leadership, c’est encore par l’esprit que le nouveau régime devra faire la différence. Le bon esprit tout comme le mauvais esprit se cultive. Un bon esprit est celui qui est orienté vers le bien commun, la cohésion sociale, la justice, le respect de la dignité de chaque être humain, la vérité, etc. Le mauvais esprit est nombriliste et donc nécessairement homicide. Il se nourrit de la vie des autres. C’est ce système qui règne aujourd’hui au Cameroun, celui du vampirisme d’Etat. C’est un régime qui se nourrit du sang des Camerounais et c’est aussi sur ce terrain spirituel qu’il faut mener le combat pour la renaissance. Soigner les esprits et les cœurs pour espérer une quelconque émergence! On ne peut rien construire avec le mauvais esprit : il est de son essence de détruire, de diviser et de tuer.

Dans quelques jours ce sera la traditionnelle fête nationale du Cameroun, encore appelée fête de l’unité, qui est un moment indiqué pour méditer sur notre destin commun de concitoyens appelés, chacun selon son talent, à contribuer à la renaissance de notre pays. Qu’on soit camer-optismiste ou camer-pessismiste, cela importe peu ! Le mal camerounais a une dimension spirituelle qu’il faut prendre très au sérieux. Et à ceux qui accordent une importance à la prière comme instrument de combat, nous osons proposer une neuvaine de prière pour la renaissance spirituelle du Cameroun qui ira du 12 au 20 mai 2014 pour invoquer collectivement les forces de la vie afin qu’elles triomphent des forces de la mort dans notre pays. Il s’agira de dire pendant ces neuf jours, avec jeûne et hygiène de vie pour ceux qui le peuvent, la prière suivante pour le Cameroun:

Eternel Dieu Créateur,
Merci pour notre beau pays le Cameroun ;
Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest,
Sa diversité témoigne de sa richesse.

Eternel Dieu d’Amour,
C’est toi qui as créé chaque fils et chaque fille du Cameroun ;
Et nous sommes tous tes enfants.
Aide-nous à vivre dans la fraternité citoyenne et délivre notre pays de toute forme de discrimination.

Eternel Dieu de Justice,
Tu as voulu notre pays riche pour que chaque Camerounais y trouve son pain quotidien.
Aide chacun de nous à avoir le sens du bien commun et de la justice.
Délivre notre pays de l’idolâtrie de l’argent, de la corruption et de la mauvaise gestion du bien commun qui engendrent l’injustice et la pauvreté.

Eternel Dieu de Lumière,
Donne aux fils de Lumière la force de résister aux appâts et pressions du monde des ténèbres ;
Délivre notre pays de l’emprise des cercles ésotériques et mystiques qui méprisent la dignité humaine et le maintiennent sous le joug des forces du mal.

Toi qui es Bon, Beau, Vrai et Juste,
Aide chaque Camerounais à s’engager pour bâtir un pays toujours plus libre et plus juste ;
Fais émerger une nouvelle génération de Camerounais éprise de dignité humaine et de liberté ;
Fais émerger une nouvelle génération de dirigeants camerounais éprise de justice sociale.

Eternel Dieu de vie, bénis notre cher pays le Cameroun!

 

camernews-lado

camernews-lado