Opération épervier: Un ancien maire du Sdf au Tcs

Il s’est présenté à la première audience hier au Tribunal criminel spécial
John Ndangle Kumase, ancien maire (Sdf) de la commune d’arrondissement de Douala 4 (Bonaberi), tombé en septembre 2013, doit se faire quelques soucis. Il s’est présenté pour la première fois à l’audience hier  au tribunal criminel spécial, bien serein. Pour la première phase, selon la procédure, il a simplement été identifié. Et la  prochaine audience est   fixée au 18 novembre 2015. Aucune idée sur les charges qui pèsent sur l’ancien maire de « Suffer don finish ».

Mais la juridiction serait à ses trousses, selon des informations proches du dossier, pour une affaire de détournement  de Dotation générale de fonctionnement (versée trimestriellement aux communes de Douala par la Communauté urbaine de Douala) payée par anticipation à sa demande pour apurer les salaires, à hauteur de 37,5 millions par tranche ; détournement d’un don de rebus de Ciment de la Cimencam à la commune et destiné exclusivement aux  quartiers de la commune  dont les servitudes et les emprises  étaient  particulièrement dégradées; la vente sans droit ni qualité d’un terrain communal à une importante  société installée à Bonabéri. Il aurait lui-même déchargé cet argent   selon les mêmes informations.

C’est sur ces faits qu’il aurait été auditionné plusieurs fois par les enquêteurs du Tcs jusqu’en 2014, ainsi que plusieurs autres coaccusés.

C’est le premier responsable du parti de Ni John Fru Ndi à intéresser, à ce niveau, l’institution créée pour réprimer les  détournements des deniers publics au Cameroun, pour des montants se situant au-delà de 50 millions de F cfa. Cette première comparution fait déjà beaucoup de vagues dans la famille politique du leader de l’opposition camerounaise. Parce que l’ancien maire de la commune d’arrondissement de Douala 4 qui compte parmi les tout premiers fidèles de Ni John Fru Ndi à avoir implanté le Sdf dans  le Littoral en 1990, en commençant par Bonabéri, n’y  compte  pas que des amis.