camernews-polycarpe-abah-abah

Opération Épervier: Polycarpe Abah Abah condamné à 20 ans de prison par le Tribunal Criminel Spécial

Opération Épervier: Polycarpe Abah Abah condamné à 20 ans de prison par le Tribunal Criminel Spécial

Près de deux ans après sa condamnation à 25 ans de prison fermes, l’ancien directeur des Impôts a à nouveau écopé le 3 novembre 2016 de 20 ans de prison pour le détournement de plus d’un milliard de FCFA.

C’est dans le cadre de l’affaire Abah Abah contre Ministère Public, Peter William Mandio et Daniel Dikanda Batock, il faut dire qu’elle remonte à l’année 2000. En effet, le 28 avril de cette année-là, alors qu’il présidait au nom du Ministre de l’Économie et des Finances la cérémonie de remise solennelle de chèques aux bénéficiaires des remboursements de la Taxe sur la valeur ajoutée, Abah Abah, Directeur des impôts d’alors, se rend compte de ce que c’est le chéquier de son compte personnel qui avait été utilisé. Ainsi, 50 chèques avaient été remplis à partir de ce chéquier en lieu et place du chéquier intitulé «Remboursement TVA» ouvert dans les livres de la CBC. La cérémonie avait alors été suspendue et Abah Abah avait signifié à la banque son opposition au paiement de ces chèques.

Mais la Cormercial Bank of Cameroon (CBC) a procédé au paiement. C’est alors que Peter William Mandio qui tenait un journal à l’époque à Douala, et le dénommé Batock Dikanda, vont porter plainte contre Abah Abah en l’accusant de s’être viré l’argent du compte «MINFI-Direction des Impôts». Le corps du délit a donc été porté à 1 158 352 393 FCFA de FCFA par l’accusation.

camernews-polycarpe-abah-abah

camernews-polycarpe-abah-abah