camernews-mendoze-beige

Opération Epervier: Mendo Ze déferré à Kondengui

Opération Epervier: Mendo Ze déferré à Kondengui

L’ex-directeur général de la Crtv a été auditionné jusqu’en début de soirée,  hier, par le corps spécialisé des officiers de police  judiciaire du Tribunal criminel spécial (Tcs), dans le cadre d’une enquête pour détournement de deniers publics avant d’être déferré à la prison centrale de Yaoundé.

Gervais Mendo ZE
Photo: (c) Archives

Depuis l’après-midi du 12 novembre 2014, les langues se délient au sujet de l’arrestation du Pr Gervais Mendo Ze. Sur des sites d’informations, les réseaux sociaux, c’est le sujet phare : l’ex-directeur général de la Crtv est entendu par un juge d’instruction (Ji), au Tribunal criminel spécial (Tcs). D’autres, « plus informés », révèlent qu’il aurait  été entendu pas le Ji, et regagné son domicile. Une autre catégorie, qui s’est rendue au domicile du père de « la voix du cénacle» après cette information, disent ne l’y avoir pas trouvé, et qu’il serait, selon ses proches, à l’Université où il dispense des cours.

Au Corps  (corps spécialisé des officiers de police judiciaire) du Tcs où le Prof a séjourné l’audition est interminable. Plusieurs hypothèses s’ouvrent dès lors. Après son passage devant les Opj, le transfert  chez le procureur général (hiérarchie directe dudit corps spécialisé) qui l’enverrait si les charges sont suffisantes à son tour au siège qui le mette à la disposition d’un juge d’instruction. En outre, l’idée de reporter l’audition compte tenu de l’heure tardive, est aussi évoquée au point de ne pas évacuer la possibilité pour l’ex-Dg de la Crtv de retourner chez lui et de revenir le lendemain poursuivre son audition. Le 3ème scénario, peut être, qu’il soit purement et simplement relaxé après son audition devant l’Opj. Un scénario vite balayé par les informations parvenues au Messager lorsque nous allions hier sous presses. Gervais Mendo Ze ci-devant ministre délégué auprès du ministre de la Communication  a été déferré à la prison centrale de Kondengui.

Sur l’affaire qui l’amène ainsi au Tcs, puis en prison, motus et bouche cousue. Du moment où le dossier est encore dans le secret de l’enquête préliminaire. Toutefois, l’ancien ministre délégué à la Communication (entre 2004 et 2006) a  été épinglé par le Conseil de discipline budgétaire et financière du Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe).