Opération Épervier : Les coaccusés d’Amadou Vamoulke retrouvent la liberté

Jeudi 24 janvier 2019, Amadou Vamoulke, l’ex-directeur général de la CRTV, et ses coaccusés étaient devant le juge pour une énième audience au Tribunal criminel spécial

Accusés pour détournement des derniers publics lors de son passage à la tête de la Cameroon Radio Television, le successeur du professeur Gervais Mendo Ze et son équipe aux commandes de cet organe ont été interpellés pour malgérance des biens publics. Vamoulké, chef de file, qui loge dans le dédale de la prison centrale de Yaoundé n’a pas bénéficié de la grâce du juge, devant lui permettre de retrouver le soleil. Il a été renvoyé dans sa geôle à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé, où il réside depuis 3 ans.

Toutefois, ses coïnculpés ont été remis en liberté provisoire comparaîtront désormais libres : « Ils vont comparaitre libres. Donc, il n’y a aucune garantie qu’ils seront innocentés à la fin du procès. Mais, comme un sage a dit qu’à chaque jour suffit sa peine, les bénéficiaires de cette liberté provisoire peuvent être heureux le temps d’attendre le verdict » commente un habitué du TCS. Avant de mentionner que « les agents de la CRTV remis en liberté ont pour noms : Marie Laurence Bela, Patrick Ngantchong, Forence Passa, Gabriel Belinga, Moudiki Mbango, Thomas Abate et d’autres personnes ».

Il n’a pas été possible de confirmer l’identité de toutes les personnes remises en liberté auprès du greffe du TCS. Les coprévenus libérés hier avaient été mis sous mandat de détention provisoire au mois de février 2018 pour détournement de fonds publics.

Source : Lebledparle.com