camernews-Joseph-Edou

OPÉRATION EPERVIER : LES AUTRES CONDAMNÉS DE L

OPÉRATION EPERVIER : LES AUTRES CONDAMNÉS DE L

Joseph Edou, Raphael Meke et Manga Pascal, coaccusés de l’ancien ministre des Finances ont également écopé de peines de prison.

Un argument qui n’a pas prospéré, puisque qu’en indiquant que le capital du Crédit foncier est détenu à 100% par l’Etat, le Tcs a rejeté l’exception d’incompétence soulevée par l’avocat de Joseph Edou. « Les fonds du Crédit foncier du Cameroun sont incontestablement des fonds publics », a relevé Yap Abdou, le président du Tcs. Ceci ouvrait ainsi la voie à la déclaration de culpabilité prononcée contre Joseph Edou sur le chef de détournement de 260 millions FCfa qui représentent la taxe parafiscale destinée au Crédit foncier encore appelée contribution au Crédit foncier.

Ce détournement était imputé à Joseph Edou en coaction avec Raphael Meke, ancien sous-directeur des opérations bancaires au Crédit foncier. « Ils se sont rejetés la responsabilité du décaissement de ces fonds en les faisant transiter par une banque à Kribi », souligne Yap Abdou dans son verdict. Joseph Edou et Raphael Meke écopent chacun de 15 ans de prison ferme. Le Tcs a toutefois refusé de donner une suite favorable à la requête de l’accusation qui voulait ajouter aux chefs d’accusation préalables de Joseph Edou et de Polycarpe Abah  Abah, le détournement de 483 millions FCfa représentant 6% de la taxe parafiscale effectivement reversée par la direction des Impôts au Crédit foncier.

Ancien conseiller des affaires économiques à la présidence de la République, Joseph Edou incarcéré au Secrétariat d’Etat à la Défense depuis 2006 (Sed) était déjà sous le coup d’une peine de 40 ans de  prison infligés par le Tribunal de grande instance (Tgi) du Mfoundi en 2008. Ayant fait appel devant la Cour d’appel du Centre, son dossier y a été ouvert en août 2012. Quelques mois après, suite à la mise en place du Tribunal criminel spécial, l’affaire Joseph Edou et André Booto à Ngon (ancien président du Conseil d’administration du Crédit foncier décédé) a été transférée devant la chambre spécialisée de la Cour suprême où les débats n’ont pas encore été ouverts.

Concert criminel

Manga Pascal, ancien cadre à la direction des Impôts, quant à lui a été reconnu coupable du détournement en coaction avec Polycarpe Abah Abah de la somme de 6 milliards FCfa, représentant l’écart entre les sommes collectées et celles effectivement reversées au Crédit foncier du Cameroun entre juin 2003 et décembre 2004. « Les sommes collectées étaient utilisées à d’autres fins. Un concert criminel orchestré par Polycarpe Abah Abah et Manga Pascal. Il convient de les déclarer coupables », statue le collège des juges. Ayant pris la fuite et jugé par défaut, Manga pascal a été condamné à la prison à vie. Manga Pascal n’a été rattrapé par la justice qu’en novembre 2014.

Parmi les coaccusés de Polycarpe Abah Abah, seules les deux anciennes billetteurs de la direction des Impôts, Sylvie Chantal Evina et Berthe Mewoulou ainsi que l’ancienne chef du service de la comptabilité de la Crtv, Mme Eloumbat ont été acquittées pour faits non établis pour les premières et au bénéfice de doute pour la dernière. Abah Abah lui n’est pas au bout de ses peines. Il revient au Tcs mardi, 19 janvier 2015, pour répondre d’une nouvelle accusation de détournement de deniers publics de 1, 154 milliard FCfa représentant le crédit Tva . Une accusation qui comme pour les précédentes remonte à sa gestion de la direction des Impôts.

 

camernews-Joseph-Edou

camernews-Joseph-Edou