camernews-Mendoze

OPÉRATION EPERVIER : COUPS DE THÉÂTRE ET REVIREMENTS INATTENDUS

OPÉRATION EPERVIER : COUPS DE THÉÂTRE ET REVIREMENTS INATTENDUS

L’arrestation du Professeur Gervais Mendo Ze la semaine dernière vient redonner du crédit à une opération Epervier face à laquelle certains fossoyeurs notoires de l’économie s’étaient gagnés une sorte d’immunité. La Justice camerounaise siffle la fin de l’impunité.

Quelle distance y a-t-il entre impunité et immunité ? la nuance ne dure qu’une petite lettre. Mais l’immunité est garantie dans la constitution pour les députés, tandis que l’impunité est le fait de citoyens qui, forts de leurs réseaux, échappent toujours aux griffes de la machine judiciaire. ainsi donc du Professeur Gervais Mendo Ze, en sursis depuis au moins dix ans, et qui avait fini par croire que l’opération epervier ne le rattrapera pas.

il s’était trompé, tout autant que son entourage, son épouse en tête, qui lui insufflait l’inspiration des chefs d’oeuvre choraux en hommage à la Première dame. de francs succès signés la Voix du Cénacle, même si dans cette chorale, des voix chuchotent que Mendo Ze n’a pas écrit les morceaux qui ont bâti sa réputation de grand compositeur. là n’est certainement pas l’important. Pour qui a connu Gervais Mendo Ze, c’était une encyclopédie vivante, pour l’étendue de ses connaissances éclectiques.

Au nom de la vierge marie !

L’ancien patron de la Crtv se faisait pourtant de bonnes raisons de dormir tranquille. avant la loi créant le tribunal criminel spécial qui préconise l’abandon des poursuites contre le remboursement du corps du délit, Gervais Mendo Ze avait déjà spontanément remboursé une partie de l’argent distrait à la Crtv. des sources proches du secrétariat d’etat à la défense laissent entendre que le brillant professeur de langue française aurait remboursé pas moins de 14 milliards en tout. s’il a pu spontanément rembourser autant de milliards, on se dit que le butin était costaud. le tCs aurait donc pu se contenter d’une telle spontanéité. Mais le hic, au moment où Gervais Mendo Ze rembourse, aucune loi au Cameroun n’a encore prévu la possibilité d’un plaider-coupable et d’une restitution du corps du délit en échange d’un abandon des poursuites. le Cameroun était encore sous le régime d’un code pénal aux termes duquel on est condamné à vie pour un demi-million.

Ce jour là, lorsque Gervais Mendo Ze répond à une convocation au secrétariat d’etat à la défense, il passe tout de suite aux aveux complets. il déclare que la Vierge Marie lui est venue en songe et lui aurait fait un sermon : « Mon fils, ce n’est pas bien ce que tu as fait. il faut rendre l’argent ! » ecoutant donc le conseil de la Vierge, Mendo Ze s’exécute illico et aboule 14 milliards. Mais mal lui en a pris. l’homme en serait aujourd’hui à regretter d’avoir aussi facilement écouté la mère de Jésus. Plus grave encore, Chantal biya ne volera pas à son secours. Pas même le Pape du Vatican qui a gratifié le Cameroun, terre de la Vierge Marie, et qui a eu droit à une belle composition signée de la Voix du Cénacle.

Les voies insondables du président

De tous les hommes qui ont bénéficié du génie compositeur de Gervais Mendo Ze, Paul biya sera certainement le plus ingrat. de tout ce soutien sans faille à la politique du renouveau, de toutes ces louanges entonnées, il y aura eu la prison au bout. or, Mendo Ze n’aura pas fait que chanter les louanges du couple présidentiel. il a même consenti aurait sacrifié la chair de son sang, son propre fils, pour dit-on sauver la peau à Frank biya, à l’occasion d’une rocambolesque affaire de drogue dans l’avion présidentiel aux etats-Unis.

Le fiston de Gervais Mendo Ze aurait purgé une longue peine de prison aux etats-Unis, et le Professeur pensera tout bonnement qu’il avait gagné la direction à vie à la Crtv, en récompense et en reconnaissance de ce sacrifice quasi suprême. Paul biya est-il donc le « chef suprême » de la Justice au Cameroun, comme on le disait des armées ? tout est désormais discutable et sujet à caution. au nom de la séparation des pouvoirs, les magistrats commencent à un peu trop prendre leur liberté. après l’incident bapès-bapès, nous voilà devant l’affaire Mendo Ze. on aurait dû l’enrôler depuis dix ans, on a laissé le temps faire ses ravages, y compris dans les deniers du Professeur.

Si d’aventure le tCs lui demandait aujourd’hui de rembourser le corps du délit, il ne saurait où trouver l’argent. Gervais Mendo Ze était d’une générosité légendaire. il a redistribué l’essentiel de l’argent qu’il a barboté : aux membres de la famille, à des amis, aux nécessiteux, aux membres de sa chorale, etc. il est improbable qu’il lui en reste suffisamment pour faire face à une demande de remboursement à l’heure qu’il est. il est plutôt probable que des lampistes qui l’ont aidé à piller s’en soient tirés à meilleur compte (bancaire) que lui. a l’instar de nadine Patricia Mengue, la jolie présentatrice maison, haute comme deux pommes, citée à un moment comme embarquée dans la même galère. elle a eu le temps de se mettre à l’abri.

Normal donc que, à l’annonce de la mise aux arrêts du Professeur, des voix se soient élevées pour implorer la clémence du Chef de l’etat en personne. Pour sa générosité sans bornes, Mendo Ze devrait bénéficier d’une petite mesure de clémence présidentielle. Malheureusement, la justice au Cameroun n’a pas de sentiment, ni le coeur sur la main comme le professeur Mendo Ze. et Paul biya tient à monter patte blanche aux yeux de la communauté internationale : la justice au Cameroun est bien indépendante et libre. et le Président camerounais ne saurait céder qu’aux sirènes des François Hollande et autres sénateurs français qui viennent à la rescousse de leur compatriote Michel thierry atangana. et encore ! l’infortuné citoyen français avait déjà purgé la totalité de sa peine, quinze ans de réclusion, il n’était plus question qu’on en rajoute.

D’autres questions demeurent. l’argent remboursé par Mendo Ze sera-t-il pris en compte par le tCs ? il est probable que les quatorze milliards soient perdus. selon le rapport de l’audit mené à la Crtv, le Professeur aurait, en quatorze longues années, creusé le trou de plus de 50 milliards. dès cet instant, 14 milliards ne représentent guère qu’une misère… rideau et fin du théâtre de l’impunité. Place à dame misère. au moment de prendre ses quartiers à Kondengui, on lui avait apprêté un petit climatiseur portatif. les gardiens ont simplement refusé d’admettre le professeur avec son engin de luxe. Prisonnier ordinaire, on vous dit.

 

camernews-Mendoze

camernews-Mendoze