Video source missing

OPERATION BARKHANE OU COMMENT L’ETAU COLONIAL SE RESSERRE SUR LE NIGERIA ET LE CAMEROUN

OPERATION BARKHANE OU COMMENT L’ETAU COLONIAL SE RESSERRE SUR LE NIGERIA ET LE CAMEROUN

Lentement mais surement avec Barkhane, le piège colonial de François Hollande se referme sur les deux derniers états de l’Afrique Centrale qui n’acceptent pas de bases militaires  occidentales  sur leurs territoires mais pour combien de temps ?

Pour arriver à l’opération Serval il a fallu persuader les Maliens que pour freiner les « fous de Dieu » qui saccageaient les monuments historiques à Tombouctou et avaient en ligne de mire Bamako, la présence libératrice de l’armée française était inévitable, d’ailleurs on s’est bien arrangés à l’affaiblir avec des querelles internes,  un surarmement des Touaregs du MNLA dans le Nord  aux velléités sécessionnistes, qui avaient fait leur marché en Libye  face au racistes noirs du Sud qui du fait de leur supériorité numérique confisquaient le pouvoir dans cette démocratie de façade. C’est donc en véritable libérateur que les naïfs Maliens qui n’avaient rien vu venir  vont accueillir François Hollande à Bamako tandis que des protestataires lucides  comme l’ancienne Ministre Aminata Traoré étaient réduits au silence ou  interdits de visa vers la France, Afrique Média vient d’être retiré du bouquet Français pour cause d’incompatibilité avec les intérêts colonialistes français, on sait tous désormais  ce que ça veut dire…
Michel Collon explique pour les nuls la stratégie du nouvel ordre colonial de l’Occident, il faut bien que ces propos viennent d’un Européen pour ne pas être traité de raciste anti européen ou d’antisémite, on connait la rengaine.

La grandeur de l’Empire du Mali de Soundjata Keita au treizième siècle  a été niée par Nicolas Sarkozy  au discours de Dakar ou ses sujets africains n’ont pas eu de mémoire pour lui donner la réplique, c’est ainsi que le colonialisme vit, sur un mensonge permanent.

Avec l’opération Barkhane qui n’est que la phase  B de Serval, les pays voisins au Nord du Nigeria et du Cameroun ont accepté la présence militaire française  pour plusieurs siècles à nouveau, car pour obtenir leur départ notre génération aura le temps de disparaître car ce qui est en jeu c’est le contrôle militaire des matières premières, pour empêcher que les pays émergents y aient accès et fassent concurrence à leurs industries peu habituées à la concurrence.
Grâce au complexe du colonisé qui a envahi les esprits de diplômés africains, aucun pays africain ne songe à instaurer le service militaire obligatoire pour tous afin  de  prévenir  les menaces prétendument terroristes, on fait semblant d’ignorer qu’il s’agit en fait de rebellions armées entretenues à dessein par des notables locaux à coup de prises d’otages rentables qui visent la prise du pouvoir par les armes avec le soutien de la France qui comme en Côte d’Ivoire sont déjà prêts à brader les richesses du pays aux multinationales occidentales.

Jacques Chirac l’ai dit, l’Afrique n’est pas mure pour la démocratie, en fait il voulait simplement dire que l’Afrique a trop de richesses convoitées pour mériter la démocratie, face donc à des peuples sans défense, sans formation militaire pour se défendre, sans sens de la discipline, sans éducation obligatoire puisqu’au nord du Cameroun on voit des gamins garder des bœufs toute l’année, sans aller à l’école,  ces gamins sont un terreau favorable pour recruter ces bandits de grands chemins qu’on essaie de faire passer pour Boko Haram en provenance du Nigéria  alors que l’examen minutieux de la carte des zones de l’extrême Nord du Cameroun attaquées par les terroristes sont bizarrement proches du Tchad où résident… Les troupes françaises de l’opération Barkhane, où sont donc leurs satellites d’observations et leurs drones, pourquoi Boko Haram épargnerait donc le Tchad si ce n’est pas leur base arrière de repli ?  Voir le lien : https://mapsengine.google.com/map/edit?mid=zCBlw_s3Megw.kMzpen41ghSo

Pourquoi le régime de Paul Biya ne décrète  pas la mobilisation générale par l’instauration d’un service militaire obligatoire immédiat avec possibilité de paiement  pour ceux qui pour des raisons valables ne peuvent pas répondre à ce devoir citoyen en conservant leurs droits de Camerounais ?
Le service militaire permettrait justement un meilleur recensement de l’ensemble de la population camerounaise à travers le Monde et réglerait définitivement, la question querellée autour de la double nationalité, admise pour l’oligarchie corrompue et interdite au peuple.
Pourquoi ne pas rendre l’école obligatoire jusqu’à 15 ans pour tous les enfants présents sur le territoire camerounais  afin que nos enfants ne soient plus sous prétexte de garder les bœufs, ou de vendre des arachides,  des agents d’informations des coupeurs de routes ?

La vidéoconférence de Michel Collon et Tariq Ramadan qui va suivre est simplement édifiante, elle est dans la même description que celle d’Henri Guillemin qui expliquait la stratégie coloniale occidentale un demi-siècle plus tôt, l’histoire semble-t-il est un éternel recommencement.

 

 

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=rG4A_oapGCU

camernews-OPERATION-BARKHANE

camernews-OPERATION-BARKHANE