camernews-Rosette-MBOUTCHOUANG

Obsèques:Le Ya kamata port le deuil de la belle mère de Paul Biya

Obsèques:Le Ya kamata port le deuil de la belle mère de Paul Biya

Dans un message de condoléances, adressé au couple présidentiel, cette association vante les qualités de la disparue.Rosette Mboutchouang, mère de Chantal Biya entame son dernier voyage à partir de ce jour. Son corps arrive à Yaoundé en provenance de l’Afrique du sud, et sera transféré à la morgue de l’hôpital Général de Yaoundé. L’enterrement est prévu pour le 17 octobre prochain, dans l’intimité familiale à Nvomeka’a, village de son beau fils Paul Biya. Depuis la publication du programme officiel des obsèques de la belle –mère du Chef de l’Etat, c’est la frénésie générale au Cameroun. Artistes, hommes politiques, associations, membres de la société civile rivalise d’adresse pour démontrer leur soutien à l’endroit du couple présidentiel éploré. En studio, un groupe d’artistes s’apprêterait à sortir un album en hommage de « maman Rosette ». L’Association Ya kamata n’est pas restée en marge de cet élan de compassion. Par la voix de son président El Hadj Oumarou, elle adresse à la famille présidentielle ses sincères condoléances. « L’Association YA KAMATA ne doute pas de l’immensité du chagrin, de la profondeur de la douleur, et du vide que cette perte créée autour de vous, mais reste convaincue qu’avec le soutien de la nation camerounaise toute entière, vous allez surmonter cette épreuve ô combien douloureuse… » Peut-on lire dans un message de condoléances adressé à Paul et Chantal Biya.

Humanisme et générosité

Les membres de l’Association Ya kamata disent avoir une pensée pour la disparue pendant leur moment de prière. Au-delà du caractère humaniste de ce message de condoléance, El Hadj Oumarou motive aussi sa démarche de compassion par les vertus et surtout les qualités de l’illustre disparue. L’humilité de Rosette Mboutchouang, son grand cœur, sa générosité, n’ont pas laissé indifférent le Ya kamata « Cette maman était tout un symbole. Tous ceux qui l’ont côtoyés sont unanimes sur le fait que c’était une humaniste, elle avait fait don de sa personne aux démunis, aux couches défavorisées… » Explique le président du Ya-kamata qui n’oublie pas aussi que Rosette Mboutchouang de part son union avec un natif de l’Ouest était aussi un symbole de l’intégration nationale. En attendant, les membres de l’Association comptent bien donner du leur pendant les obsèques de la belle mère du Chef de l’Etat.

 

camernews-Rosette-MBOUTCHOUANG

camernews-Rosette-MBOUTCHOUANG