camernews - Chef-Bangou

Obsèques de Rosette Mboutchouang : Le chef supérieur Bangou humilié à Mvomeka’a

Obsèques de Rosette Mboutchouang : Le chef supérieur Bangou humilié à Mvomeka’a

Tayo II et sa suite ont été refoulés sans ménagement par la sécurité présidentielle à l’entrée de la résidence de campagne du chef de l’Etat. C’est à partir d’une gargote que le chef traditionnel suivra les cérémonies d’inhumation de l’édile de la ville de Bangou.

Il est 13 heures passées de quelques minutes, lorsque qu’une pluie tombant d’un ciel clair s’est abattu vendredi dernier sur Mvomeka’a, petite bourgade de l’arrondissement de Meyomessala dans la région du sud. Ils sont nombreux invités et curieux aux obsèques de la belle-mère du chef de l’Etat à ne pas avoir eu accès à la «case présidentielle», l’immense domaine du président Paul Biya, lors de ces cérémonies. Alors que chacun essaye tant bien que mal de se trouver un abri, les clients de fortune de cette gargote  située en face du théâtre des événements recevront une visite des plus étranges : «s’il vous plaît, vous pouvez faire une peu d’espace le chef supérieur Bangou voudrait s’asseoir», implore mezza voce un notable en mission avancée.

Après quelques négociations avec les premiers occupants, un compromis est trouvé et un homme, la soixantaine largement entamée, vêtue de la tenue traditionnelle bleue foncée déjà mouillée par la pluie, l’air grave, va prendre place dans une chaise en rotin au milieu de ses subordonnés. Ces derniers, debout pour la plupart, se font  presqu’inexistants, ne prêtant aucune oreille au brouhaha du bar en planches devenu étroit pour tout ce monde. Marcel Tayo II a le regard dans le vide lui aussi, se demandant sans doute si le déplacement de Mvomeka’a valait le coup.

Double humiliation

Dehors, la pluie est décidée à jouer sa partition dans cette inhumation, redouble d’intensité. Sur ce qui sert de perron à la petite gargote, des hommes dévisent en français. L’accent prononcé indique qu’ils sont originaires de l’Ouest. Vêtus à l’occidental, contrairement à la petite délégation du chef supérieur Bangou, ils essayent de comprendre pourquoi leur chef n’a pas été autorisé d’accès. « Ils disent qu’il est arrivé en retard c’est pour cela qu’ils ont refusé qu’il entre», avance l’un d’eux. Un autre opine de la tête et explique que le chef Bangou ne s’avait pas que le portail de l’une des deux entrées principales de la « case présidentielle », fermée jusqu’à 11 heures moins, était déjà ouverte, et que les invités étaient priés de prendre place à l’intérieur.

Comment aurait-il d’ailleurs pu le savoir alors que la délégation du groupement Bangou, forte de près de 300 personnes, a été installée une centaine de mettre en aval de l’entrée, et aucun membre du protocole n’a jugé utile de venir inviter le chef supérieur Bangou à prendre place dans l’enceinte ? De plus, des personnalités venues bien après la fermeture des grilles ont tout de même eu accès. Depuis l’annonce du décès de la belle-mère du chef de l’Etat, épouse Mboutchouang et maire de Bangou, cette communauté a été mise en minorité sur l’organisation des obsèques de «leur fille». D’abord annoncées par la clameur mondaine à Nanga Eboko, les obsèques de Rosette Mboutchouang ont été finalement accaparés par le beau-fils de cette dernière qui a décidé de l’enterrer dans sa concession.

Comme pour enfoncer un peu plus le clou, l’hyper communicant et super zélé ministre de la Communication, dans une sortie le week-end dernier, a déclaré que Bangou n’avait pas la stature pour accueillir le chef de l’Etat. «Quand le chef de l’Etat se déplace, a affirmé Issa Tchiroma Bakary, c’est toute la République qui se déplace. Est-ce que Bangou peut recevoir 10.000 personnes ? Pour que le chef de l’Etat y aille, il faut que l’aéroport de Bafoussam soit réhabilité, les infrastructures et les résidences aussi. Où aurions nous trouvé de l’argent au moment où nous combattons Boko Haram ?» Ce n’est vraiment pas le problème du gouvernement de la République si Bangou n’est pas développé…

 

 

camernews - Chef-Bangou

camernews – Chef-Bangou