camernews-Coupeurs-de-route

Nyambaka : quatre coupeurs de route aux arrêts

Nyambaka : quatre coupeurs de route aux arrêts

Des munitions et des armes blanches ont été récupérées entre les mains de ces hors la loi.

Le 8 juin dernier, quatre hommes frêles ont été déférés au parquet de Ngaoundéré. Ils sont tous membres d’un gang de coupeurs de route ayant pour chef Abdoul Moumini alias Moumini alias Adamou Alhadji Orih. Selon une source à la brigade de gendarmerie de Nyambaka, ils ont été arrêtés à Garoua-Boulai dans la région de l’Est.

Tout est parti d’un renseignement reçu par les forces de défense et de sécurité. Un dispositif est mis en branle. Le 31 mai 2016, Oumarou Dairou est arrêté après un forfait commis chez Philémon Mokoa qu’il va découper à la machette dans la localité de Mberé. Il est rattrapé par les forces de maintien de l’ordre qui le recherchaient activement dans la brousse.

Lors de son audition Oumarou Dairou va passer aux aveux. A son actif, plusieurs maisons incendiées en l’espace de trois jours. Les gendarmes et les militaires du Bir organisent une battue, les membres du gang d’Abdoul Moumini vont se disperser dans la brousse de l’arrondissement de Nyambaka.

L’un d’entre eux va s’en prendre à un agriculteur du village Mbéré. Les cris de l’épouse de ce dernier vont alerter les gendarmes et les policiers en faction dans le village. Après l’interpellation des autres membres du gang tous vont passer aux aveux. Selon eux, ils sont venus à Nyambaka avec pour mission de braquer Oumarou Sanda, propriétaire d’une bergerie du village Mayo-Doubi.

« Ils sont arrivés quand je faisais mes ablutions pour la prière. Immédiatement ils m’ont demandé de l’argent. J’ai répondu que je n’avais rien sur moi », explique Mohamadou Bassirou. Oumarou Sanda, un autre berger, est ligoté et battu à mort par les mêmes coupeurs de route. 0

 

camernews-Coupeurs-de-route

camernews-Coupeurs-de-route