Nouvel attentat à Maroua: au moins 19 morts et une cinquantaine de blessés

Une fillette s’est faite exploser samedi soir, aux environs de 19h45, au quartier “Pont vert” à Maroua, secteur comprenant de nombreux bars. Deuxième attentat kamikaze dans cette ville en trois jours

Maroua à nouveau endeuillée. Le chef-lieu de la région de l’Extrême-Nord a été la cible d’un attentat kamikaze perpétré samedi soir, 25 juillet 2015, aux environs de 19h45min. La cible était cette fois le quartier “Pont vert”, un secteur comprenant de nombreux débits de boisson.

Contacté par Journalducameroun.com, le ministère de la Défense a confirmé l’attentat. Le bilan provisoire pour le moment, d’après un confrère de la télévision publique présent sur les lieux, fait état d’au moins 19 morts et une cinquantaine de blessés. Joint également au téléphone, le personnel de Médecins sans frontières s’organisait pour prendre en charge les blessés.

Les sapeurs pompiers et les différents services de sécurités de la ville se sont rendus sur le terrain du sinistre.

Le mode opératoire de ce 25 juillet semble plus sophistiqué que celui utilisé lors du précédent attentat. “Il a été commis par une jeune fille d’environ 10 ans qui portait un collier”, a expliqué à Journalducameroun.com, un journaliste de la télévision publique.

L’attentat kamikaze survenu mercredi dernier, à l’entrée du marché central de Maroua et au quartier Barnaré, d’après le ministre de la Défense, Edgar Alain Mebe Ngo’o, avait été le fait de deux jeunes filles âgées de moins de quinze ans.