camernews-coton2

Nouveau soutien de la BID à la Campagne cotonnière 2014-2015

Nouveau soutien de la BID à la Campagne cotonnière 2014-2015

Le concours de la Banque islamique de Développement s’élève à environ 8,527 milliards de F. Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Emmanuel Nganou Djoumessi devrait procéder dans les prochains jours à la signature d’un accord de prêt avec l’International Islamic Trade Finance Corporation (ITFC), filiale du groupe de la Banque islamique de développement (BID). Cette convention de financement d’un montant de 13 millions d’euros, soit environ 8,527 milliards de F est destinée au financement de la campagne cotonnière 2014/2015. Le décret (datant du 31 octobre 2014) du président de la République habilitant le Minepat à signer cet accord de prêt vient d’être publié. Le 08 novembre 2013, un texte similaire avait été signé pour le financement de la campagne cotonnière 2013/2014, avec la même institution, pour un montant identique, soit 8,527 milliards de F.

Outre la BID, pour la campagne cotonnière 2013/2014, la Société de développement de coton (Sodecoton) a bénéficié du financement de banques locales. En effet, le 10 janvier dernier, l’entreprise a obtenu d’un consortium de banques locales, un crédit d’un montant de 35,5 milliards de F. De l’argent qu’elle a consacré en priorité à l’achat du coton auprès des cotonculteurs. En effet, comme l’expliquait alors le directeur général de la Sodecoton, Abdou Namba, le recours aux emprunts locaux pour financer la campagne visait à éviter que les producteurs n’écoulent leur récolte vers le Nigeria.

Ces emprunts locaux ont ainsi permis à la Sodecoton de faire face au décalage entre les encaissements provenant des ventes de ses produis et les achats. Un mode de financement que l’entreprise semble avoir adopté depuis 2011 et auquel les banques locales adhèrent, de par l’évolution du volume de leur concours financier. En effet, le montant du crédit octroyé par les banques locales à la Sodecoton a connu une hausse successive sur les trois dernières années. 6,5 milliards de F en 2011 ; 10 milliards de F en 2012 ; 15 milliards de F en 2013 et 35,5 milliards de F en 2014. Début janvier 2014, le directeur général de la Sodecoton projetait à 240 000 tonnes la production cotonnière du Cameroun. Pratiquement le double du tonnage d’il y a quelques années. Des signes de la bonne santé de la production cotonnière reflétés sur les chiffres de l’entreprise qui a vu ses bénéfices augmenter de 1,5 milliard de F en 2010 à huit milliards de F en 2014. L’entreprise expérimente depuis 2012, la culture du coton génétiquement modifié. Une autre piste qui pourrait redynamiser encore plus la production.

source:CT (96)

 

camernews-coton2

camernews-coton2