Nord-Cameroun: près de 14 000 cartes d’électeurs en souffrance

Tel est le résultat de l’évaluation faite mercredi par les responsables d’Elecam pour la région du Nord. Lesquels soulignent également  les difficultés rencontrées pendant les opérations d’inscription.

Les opérations d’inscriptions sur les listes électorales se poursuivent sur l’étendue du territoire camerounais. Dans la région du Nord aussi, les agents mobilisés continuent de se rapprocher des populations pour leur enregistrement, seulement cette tâche n’est pas de tout repos, ils doivent souvent faire face à divers obstacles qui les empêchent d’obtenir les résultats escomptés. Le manque de cartes d’identités, conséquence de l’absence d’actes de naissance, et le manque d’engouement des partis politiques à sensibiliser les populations, sont les principales difficultés que relèvent les responsables d’Elecam pour le Nord.

Les équipes se butent également au non-retrait des cartes d’électeurs. Actuellement, 14 000 cartes seraient en souffrance dans les agences d’Elecam du Nord, s’en plaint Lady Bawa Sadou Daouda, responsable de la supervision des opérations d’inscriptions sur les listes électorales. L’agence départementale de la Benoué détient 11 048 cartes en stock, ce, après en avoir distribué 5 673.

Pour les partis politiques présents à la réunion d’évaluation mercredi, les défaillances dans l’organisation des équipes et les déplacements des populations, la non-déclaration des décès ainsi que le manque de moyens financiers seraient la cause des stocks de cartes d’électeurs abandonnées dans les agences. Ces partis appellent Elecam à les soutenir financièrement pour la formation des équipes de distribution desdites cartes.