camernews-Ngalle-Bibehe

Nominations : Ngalle Bibehe fait le ménage

Nominations : Ngalle Bibehe fait le ménage

De nouveaux visages pour gérer le ministère des Enseignements secondaires.

Huit mois après son installation à la tête du ministère des Enseignements secondaires (Minesec), Jean Ernest Ngalle Bibehe vient de dévoiler le résultat de ses observations. Un décret du Premier ministre largement diffusé le soir du lundi, 4 juillet 2016, donne la configuration de l’équipe avec laquelle le nouveau patron du Minesec entend travailler.

A la lecture, on observe que sur les 24 postes concernés, en dehors de M. Bisse Béa, ex-directeur des examens et concours promu secrétaire général du Ministère de l’Education de base et dont le poste était vacant, quatre postes étaient tenus par des retraités. Le vaste mouvement, 24 postes de directeur de l’administration centrale en tout, viserait à injecter du sang neuf dans la gestion du ministère.

A l’Inspection générale des Enseignements, chargée de mettre en oeuvre la politique pédagogique de l’Etat pour les lycées et collèges, un seul responsable sur les neuf bouge. L’ex-inspecteur coordonnateur général chargé de l’orientation et de la vie scolaires, M. Bello, devient d’ailleurs le directeur de l’Enseignement normal.

Gouvernance

Toutes les directions techniques connaissent par contre un changement de chef, en dehors de la division des affaires juridiques. Assurément, le ministre a voulu mettre de côté les responsables chargés des nominations tant décriées sous son prédécesseur. Si Philémon Ndissara, ex-directeur de l’Enseignement normal, en charge de la gestion des écoles normales d’instituteurs (Enieg/Eniet), devient Inspecteur coordonnateur général en charge de la vie et de l’orientation scolaires, ses homologues sont mis hors jeu. M. Ondoa Messi, puissant directeur de l’Enseignement secondaire général (Desg) sous Louis Bapes Bapes, est appelé à d’autres fonctions.

Roland Nkaa  Boumsong, jusque-là proviseur du lycée de Nylon-Brazzaville à Douala, sera désormais en charge de la gestion des lycées et collèges. Identique pour Ndifongwa Emmanuel Shu, remplacé à la direction de l’Enseignement technique et professionnel (Detp) par Nyeanchi Wilfred Bambo, ex-proviseur du lycée technique de Misaje. Adams Daniel Oyono, ex-directeur des ressources humaines, hérite d’un  strapontin de conseiller technique. Plusieurs autres sont remis à la disposition de leur administration d’origine et sont remplacés par des techniciens, notamment des inspecteurs pédagogiques nationaux.

Les nominations attendues des chefs d’établissements secondaires indiqueront si les trafics financiers antérieurs vont disparaître. De nombreux proviseurs totalisent plus d’une décennie à la tête des lycées bien lotis, beaucoup travaillent dans leurs villages d’origine et font plus de politique que de pédagogie, de nombreux délégués sont atteints par l’âge de départ à la retraite et leurs agissements sont nocifs pour le service public.

Déjà, les enseignants se félicitent de l’arrêt de ces nominations intempestives, qui se faisaient anarchiquement le long de l’année scolaire.

 

camernews-Ngalle-Bibehe

camernews-Ngalle-Bibehe