camernews-lady-ponce

NOËL AU CAMEROUN : LES RAISONS DE CÉLÉBRER

NOËL AU CAMEROUN : LES RAISONS DE CÉLÉBRER

C’est une réjouissance mondiale voire populaire, qui se vie une fois l’an. Au Cameroun, tous les habitants l’attendent d’un même cœur, peut-être en des façons plus diverses. Caricature des artifices aux réveillons de noël. Lamudi en parle.

C’est à croire qu’ils s’entendent tous à cette époque de l’année. Pompés par ci, guirlandes par là et même sapins n’en sont épargnés. Ces gadgets décoratifs spécialement conçus selon les rites festifs de l’Occident, ont comme trouvé reposoir en Afrique, notamment au Cameroun : l’Afrique en miniature. En effet, dans cette partie du continent où se partagent plus de deux cents ethnies confondues se supportant au quotidien, le mois de décembre à quelque chose de spéciale qui les rassemble.

La convivialité est naturellement de mise. Famille, amis, collègues se rassemblent sur de mêmes effigies. La joie débordante rayonne davantage sur les visages des écoliers que chez les employés qui précipitent quelque peu leur congé de deux semaines voire moins. Jamais les rendez-vous ne ce seraient autant donnés. Que dire des réseaux de communication qui saturent, c’est à se demander si la 3G nouvellement présente serait à la hauteur.

Noël, a fini par se dessiner comme la formule magique. Une célébration riche en couleurs, mais aussi période propice pour quelques radins qui tentent de rattraper le carême, à l’opposé des clochards qui eux se tapent des heures supplémentaires qui dit mieux ? N’est ce pas la fête des récoltes ? Dans les églises où de plus en plus de gens s’y rendent comme pour livrer un dernier hommage, point n’est besoin de juger. Car « il n’y a pas plus grande joie pour un pécheur qui se convertis » dit-la Bible. Attention, loin l’envie de blasphémer, juste un moment pour chacun de se retrouver pour une petite clause de conscience et qu’importe les lieux, seule l’intention compte.

Buvettes ou snacks, boites de nuit ou bars, les références sont si nombreuses. Heureusement pour ces millions d’habitants, ici ruissellent les démembrements des Brassicoles. Un dernier coup de verre pour dire au revoir à l’année 2014. Tout le monde n’étant pas aussi romantique pour se déporter sur les berges du Wouri, on se casse ou on se case. L’essentiel c’est de rester bien en vie jusqu’à minuit pour enfin criez en chœur « Bonne année !!! ». Oui parce qu’ici au Cameroun, les habitants aiment leur quotidien, caressent leur paix et sont fiers de leurs héritages que le premier site de l’immobilier en ligne vous propose de visiter via sa page www.lamudi.cm

 

camernews-lady-ponce

camernews-lady-ponce