camernews-tilapia

Noble Energy abandonne le puits d’exploration Cheetah sur sa licence Tilapia

Noble Energy abandonne le puits d’exploration Cheetah sur sa licence Tilapia

La compagnie pétro-gazière texane Noble Energy, a annoncé le 25 septembre 2015, avoir décidé d’abandonner ses travaux d’exploration d’hydrocarbures sur le puits Cheetah, après y avoir découvert des réservoirs pétrolifères et gaziers non commercialisables.

Ce puits, qui sera obstrué, annonce Noble Energy, a pourtant été foré jusqu’à une profondeur de 13320 pieds. Il fait partie de la licence Tilapia, un bloc couvrant 3875 km² dans le bassin Douala, situé dans l’offshore camerounais.

Noble Energy est opérateur sur cette licence qu’elle détient à 46,67%, contre 23,3% pour le négociant suisse Glencore et 30% pour la compagnie australienne Woodside Petroleum, avec laquelle les deux premières firmes susmentionnées ont conclu un accord d’amodiation en octobre 2014.
Après cet échec enregistré sur Cheetah, la firme pétro-gazière texane, qui opère également des licences en Afrique de l’Ouest, dans la région méditerranée et dans le golfe du Mexique, n’a pour l’instant pas annoncé de nouveau programme de forage sur Tilapia.

Cependant, l’on se souvient qu’à la suite de l’accord d’amodiation sur cette licence en octobre 2014, Peter Coleman, CEO de Woodside, avait exprimé beaucoup d’enthousiasme à devenir partenaire de Noble Energy dans le cadre de ses activités dans le bassin Douala, lequel était, selon lui, une «excitante opportunité avec un potentiel de prospection pétrolière prouvée».

camernews-tilapia

camernews-tilapia