Niger : rectification du budget 2015 suite au défi de sécurité

Le gouvernement nigérien a adopté vendredi une loi portant premier rectificatif du budgétaire général 2015 estimé à 1.707,14 milliards de fcfa pour prendre en compte de nouveaux défis auxquels fait face le pays cette année, selon un communiqué du gouvernement.

Parmi ces nouveaux besoins figurent notamment le contexte sécuritaire marqué par la guerre contre la secte terroriste Boko Haram et les activités sur les sites aurifères, les difficultés prévues dans les secteurs minier et pétrolier, et une campagne agricole 2014-2015 déficitaire.

En effet, en plus d’une situation d’insécurité quasi permanente du fait des activités de certains groupes armés depuis près de trois ans dans le nord du Mali, l’occupation du sud libyen par des bandits armés, le Niger est entré en guerre contre le groupe terroriste nigérien Boko Haram, depuis février dernier, après des attaques meurtrières notamment des localités de Bosso et Diffa, toutes frontalières du Nigéria.

Pire, le 25 avril dernier ce sont quelques 74 nigériens parmi lesquels 46 éléments des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) qui ont été tués, suite à l’attaque de leur détachement sur l’île de Karamga, dans le bassin du lac Tchad (extrême-est), par le groupe terroriste Boko Haram.

Depuis, tous les habitants des îles de la partie nigérienne du lac Tchad, plus de 25.000 personnes composées d’enfants et de vieillards, ont été rapatriés dans des conditions difficiles sur la terre ferme dans les environs de Bosso, N’guigmi et Diffa.