Ngaoundéré: Un maître d’école coranique accusé d’avoir abusé de 71 enfants

Selon la police, l’instructeur abusait des enfants placés sous sa responsabilité et leur faisait subir des sévices corporels

Un maître d’école coranique a été appréhendé ce Samedi 8 août 2015 au quartier Haoussa à Ngaoundéré, chef-lieu de la région de l’Adamaoua. L’homme dont l’identité n’a pas été relévée pour préserver la présomption d’innocence a fait subir à 71 enfants des sévices corporels pendant plusieurs années.
Selon la radio nationale, la CRTV, qui rapporte les faits dans son édition du journal de 20 heures samedi, ce sont des enfants assenés, vêtus de haillons, qui ont été secourus par la police. «D’aucuns grelotant de maladie et de famine, d’autres portent encore les stigmates des sévices corporels subits. Durant plusieurs années, ils ont vécu un véritable supplice, obéissant au doigt et à l’œil de leur bourreau. Ce sont 71 mineurs au total, dont 2 filles», relate le correspondant de la radio dans la localité.
Selon les sources policières citées par la CRTV, ce maître d’école coranique d’un autre genre aurait fait des deux jeunes filles ses épouses. Aujourd’hui ces enfants ont tous retrouvé la liberté. Le mis en cause actuellement en exploitation réfute en bloc toutes ces accusations, indiquant qu’il avait l’autorisation des parents.  Selon sa version des faits, ces enfants lui ont été confiés pour être dressés dans son soit disant centre correctionnel.
L’enquête ouverte par la gendarmerie permettra d’établir sa culpabilité. «Quant aux victimes, il leur a été servi des repas afin qu’elles retrouvent des forces. Elles subiront par la suite des examens médicaux avant de retourner dans leurs familles respectives», indique le correspondant de la CRTV.