News : Un jeune mannequin ivoirien décède en mer vers l’Europe, Adama Ndiaye s’indigne…

C’est avec beaucoup de tristesse que le monde de la mode africaine a accueilli la mort du jeune mannequin Stephane Gnagno, alors qu’il tentait une aventure pour rejoindre l’Europe. Un drame particulièrement émouvant qui a suscité l’indignation de la personnalité de mode Adama (Ndiaye) Paris.

C’est sur les réseaux sociaux que la star africaine de la mode, créatrice de la Black Fashion Week et de la Dakar Fashion Week, a marqué son indignation face au nouveau drame de l’immigration qui vient d’endeuiller toute la communauté de la mode du continent. Dans un post qui laisse voir toute sa colère, Adama Paris s’est violemment indignée contre tous ceux qui veulent rejoindre l’Europe à tout prix, tout en rendant un dernier hommage au disparu.

« Je suis au regret de vous confirmer la mort de Stéphane Gnagno. Cela faisait plusieurs mois que je n’avais pas de ces nouvelles, sa sœur jumelle vient de me confirmer qu’il était parti en Libye dans l’optique de traverser en bateau pour aller en Europe. Il est mort en mer depuis fin avril. Ils étaient 183 dans cette embarcation et seulement 7 ont survécu. Cette nouvelle d’ailleurs vient d’un des survivants. Ces derniers sont en prison en Libye et on pu joindre une sœur dont les 2 frères ont également péri dans ce terrible naufrage. Cela me semble irréel connaissant Stephane qu’il ait pu s’embarquer dans ça !! Mais son envie de partir et son inconscience devait être plus grand que sa peur de mourir. Je suis effondrée et en même temps très en colère. Arrêtez !! Vous les jeunes hommes et femmes à vouloir aller en Europe coûte que coûte !! Il y a un avenir pour vous en Afrique, je sais certes que c’est dur pour la majeure partie d’entre vous mais le rêve Africain existe vraiment ! Il faut juste y croire et travailler dans ce sens ! Rome ne s’est pas fait en un jour ! La réussite va toujours avec la patience. Et l’Europe n’est qu’un mirage et surtout pour des jeunes sans qualifications ou diplômes ! J’en ai vu des africains en Europe, et je vous assure que ce n’est pas la vie que je souhaite à mes frères. Construisons notre AFRICAN DREAM sans nos politiques sans nos gouvernements juste nous entrepreneurs nous simples gens mais avec des Grandes Idées. J’y crois comme à la mort j’y crois profondément. Please aidons nos frères à aimer notre Afrique, please aidons nos frères à rester chez nous, please aidons nos frères à ne plus mourir en mer.
Mon « petit con » comme je l’appelais affectueusement tu vas me manquer. RIP mon beau Steph« 

Stephane Gnagno est en effet un jeune ivoirien autodidacte qui s’est lancé dans l’univers de la mode de manière anecdotique à travers l’émission Afrobuzz qui lui permet de côtoyer de nombreuses personnalités. Il se fait ainsi remarquer et signe quelques temps après un contrat avec le FIMA (Festival International de la Mode Africaine), ce qui le rapproche davantage de stars telles que Adama Paris qui se dit « impressionnée par sa manière de travailler » au point de l’inviter pour le 10e anniversaire de sa marque à Dakar.

Malheureusement, après ses embellies, Stephane Gnagno connaitra une période de Nguémé* à son retour en Côte d’Ivoire, ce qui a certainement motivé sa décision de tenter une aventure en Europe. Un voyage qui s’achèvera tragiquement comme pour de nombreux autres jeunes africains dans les eaux de la méditerranée.

L’occasion pour nous de rappeler à tous nos lecteurs qu’il est possible de réussir en Afrique et qu’il n’est nullement nécessaire de risquer sa vie en tentant une aventure qui n’apporte pas toujours les résultats escomptés d’une part et qui vous expose au pire tel que Stéphane.

R.I.P Stephane Gnagno…

F.F.K

*galère