camernews-Ndamukong-Suh

NDAMUKONG SUH : CE CAMEROUNAIS QUI VAUT 57 MILLIARDS

NDAMUKONG SUH : CE CAMEROUNAIS QUI VAUT 57 MILLIARDS

A 28 ans, ce joueur de football américain d’origine camerounaise va signer un contrat de 114 millions de dollars.

C’est le contrat que tout le monde attend dans le landerneau du football américain. Arrivé en fin de bail chez les Lions de Detroit où il excelle depuis 5 ans, le bouillant défenseur camerounais Ndamukong Suh est rentré en négociation avec plusieurs clubs mais ce sont finalement les Miami Dolphins de Detroit qui se sont positionnés pour conclure le deal. Pour attirer ce joueur énorme par la posture physique et le talent, les dirigeants de des Dolphins ne se sont pas contentés de lui vanter le légendaire soleil de la Floride.

Ils ont aligné des zéros sur leur chéquier portant le total de la transaction à 114 millions de dollars (environ 57 milliards de FCfa) et faisant du camerounais le défenseur le plus cher de toute l’histoire de la NFL. Ce contrat qui fera aussi de Suh l’un des footballeurs les mieux payés de ce championnat de football américain devrait être finalisé hier entre les représentants des Dolphins et l’agent du joueur Jimmy Sexton. Le contrat des Dolphins garanti 60 millions de dollars (30 milliards de FCfa) à Suh sur les 3 prochaines années. Les 74 millions de dollars restant se négocieront au fil de la carrière du joueur selon une pratique en vigueur à la NFL. Au final, Ndamukong Suh s’en tire avec un salaire annuel de 19 millions de dollars (9,5 milliards de FCFA) supérieur au 17 millions de dollars (8,5 millions) que lui proposaient son ancien club, les Lions de Detroit.

Moins riche que Samuel Eto’o !

En dépit de son contrat stratosphérique et de son salaire mirobolant, Ndamukong Suh n’est pas plus riche que le footballeur camerounais Samuel Eto’o. Avec une fortune estimée à 20 millions de dollars (10 milliards de Cfa) Ndamukong est encore loin des 87 millions d’euros r (environ 57 milliards de FCfa) récemment attribués a Eto’o par le site goal.com à travers sa Goal Rich List. Né le 6 janvier 1987 à Portland, dans l’Etat d’Oregon Ndamukong Suh a effectué ses études supérieures à l’université du Nebraska, domiciliée à Lincoln.

Là-bas, il a défendu les couleurs des Cornhuskers du Nebraska, remportant au passage l’Outland Trophy, le Chuck Bednarik Award, le Bronko Nagurski Trophy, le Lombardi Award et le Bill Willis Award, les plus importants trophées universitaires. Le jeune défenseur d’origine camerounaise (Son père vient de Bamenda, dans la région du Nord-Ouest) n’est pas le seul sportif de sa famille. Sa soeur Odette Lennon Ngum Suh a pratiqué ce qu’on appelle aux Etats-Unis le soccer (football).

Sélectionnée en équipe nationale du Cameroun par le passé, elle s’occupe aujourd’hui exclusivement de la carrière de son frère. Véritable égérie aux Etats-Unis Suh défraie la chronique autant par son jeu agressif que par ses conquêtes féminines. Mais ce digne fils du pays qui a gardé le sens de la mesure sait d’où il vient. Il a d’ailleurs visité le Cameroun en avril 2013 et passé du bon temps avec le Fon Fozoh II de Awing Bamenda, la région qui a vu naître son géniteur, Michel Suh.

 

camernews-Ndamukong-Suh

camernews-Ndamukong-Suh