Nanbudo : Le Cameroun sur le toit de l’Afrique

Détenteur de 24 médailles dont 19 d’or, le pays hôte des deuxièmes championnats conserve son titre devant la Côte d’Ivoire.

Le groupe composé d’un trio de Marocains, à savoir Mahir, Lasser et Chabab n’a pas pu aller jusqu’au bout hier soir au Palais polyvalent des sports de Yaoundé, lors des deuxièmes championnats d’Afrique seniors dames et messieurs en kata (démonstration) et Ju Randori (combat). Alors qu’il était face à l’équipe camerounaise pour la dernière finale kata seniors messieurs, les Marocains ont jeté l’éponge. Mahir Abdelghani, nanbudoka, par ailleurs président de l’Union du nanbudo du Maroc et 2ème vice-président de la Confédération africaine de nanbudo (Can), avoue que « le nanbudo camerounais est au haut niveau ». Cette médaille automatiquement arrachée par le Cameroun permettait au pays hôte d’avoir un total de 24 médailles au classement général, dont 19 d’or, et 5 de bronze.

Pourtant, la bataille a été rude durant les deux jours de compétition, les 22 et 23 août derniers. Hier encore, face au trio marocain en kata par équipes messieurs, le Cameroun qui avait déjà effectué le Seipaï (chevalier de légende). Son premier kata supérieur a enregistré un score identique (14 points) à celui de l’équipe marocaine. Celle-ci venait de présenter le Nanbu Nidan (image de l’été). Il a fallu que le collège arbitral départage les deux équipes, en leur demandant de faire un second kata. Le Cameroun revient cette fois avec le Hyakuhachi (cent-huit). Un kata plus performant que le premier, tandis que le Maroc effectue le Kaguy Hime (kata basé sur la légende de la princesse de la lune). Le Cameroun distance cette fois son adversaire de quatre points.

Les Camerounais ont remporté 11 médailles, dont 5 d’or en kata, autant en Ju Randori et une de bronze. Quant aux Camerounaises, elles ont décroché 13 médailles, soit 05 en or et 03 de bronze en kata, 04 d’or et une de bronze en Ju Randori. Le Cameroun confisque ainsi son titre continental remporté en 2013 en Côte d’Ivoire, lors de la première édition. Classée 2ème en 2013, la Côte d’Ivoire retrouve son rang. Elle a remporté 14 médailles, dont 09 en argent et 5 en bronze, devant le Maroc, 09 en argent.

Le Burundi (4ème) a eu une médaille d’argent et autant en bronze, respectivement devant le Tchad (04 bronze), le Sénégal (02 bronze), et la République centrafricaine (02 bronze). Même si les uns et les autres ont déploré la qualité de l’arbitrage, notamment des juges magrebins, Mahir Abdelghani, malgré le fait d’avoir été classé 3ème, reconnaît qu’« on va continuer à travailler pour être au point lors de la prochaine édition ». Laquelle édition est prévue en 2017 au Maroc.

Par ailleurs, lors de ces deuxièmes Championnats d’Afrique de nanbudo, une assemblée générale élective s’est tenue à Yaoundé. Elle a élu Francois Mbassi, le président de la Fédération camerounaise de nanbudo (Fécana), au poste de président de la Confédération africaine de nanbudo (Can).