Mutinerie du Contingent Camerounais de LA Munusca : Un journaliste activement recherché par les services de renseignement

Bithe demaison, directeur de Publication et rédacteur en Chef du périodique évidence, serait actuellement recherché par les services de renseignement camerounais pour des faits tout du moins cocasses.

Notre confrère Bithe Demaison est soupçonné d’avoir été au coeur de l’organisation de la marche du 9 septembre 2015 à Yaoundé. En effet, un contingent d’environ 1300 militaires récemment mis en relève dans le cadre de la Mission de maintien de la paix en Centrafrique (MISCA) a entrepris une marche de protestation à Yaoundé, dans le but de réclamer le paiement des arriérés des primes dues à leur participation à cette mission. Selon un haut gradé des services de renseignement camerounais qui a préféré l’anonymat, après plusieurs démarches auprès de leur hiérarchie de Yaoundé sans solution favorable, les militaires détachés pour le maintien de la paix en RCA auraient sollicité l’appui de certaines personnes pour organiser une action forte afin de se faire entendre.

D’après notre source, le confrère Bithe Demaison aurait ainsi été consulté. Mais aucune preuve de cette accusation n’a encore été avancée. Une autre source, cette fois-ci policière, nous informe de ce qu’au cours du mois d’août dernier, des réunions secrètes se sont tenue auxquelles a pris part Bithe Demaison. Et depuis quelques jours, des personnes inconnues et des voitures policières sillonnent autour du siège de du journal Evidence au quartier Essos, quartier très populaire de la capitale camerounaise. D’après un membre de la famille, le domicile du directeur de publication a fait également l’objet de fouilles et lui-même serait activement recherché par les services spéciaux du ministère de la Défense et des services secrets de la Présidence de la République.

Le délit qui lui est imputé peut être considéré comme atteinte à la sûreté de l’Etat et passible d’une lourde peine. Au demeurant, toutes nos tentatives de joindre le Bithe Demaison sont jusqu’ici veines. D’après l’un de ses collaborateurs, le directeur de publication serait en voyage hors du Cameroun. Affaire à suivre…