camernews-buhari

Muhammadu Buhari, le chef de l’Etat nigérian, en visite de travail au Cameroun du 29 au 30 juillet

Muhammadu Buhari, le chef de l’Etat nigérian, en visite de travail au Cameroun du 29 au 30 juillet

(Investir au Cameroun, le mag de l’économie camerounaise) – Le chef de l’Etat nigérian, Muhammadu Buhari, arrive à Yaoundé, la capitale camerounaise, le 29 juillet 2015 en fin de matinée, annonce un communiqué officiel de la présidence de la République du Cameroun. Cette visite «d’amitié et de travail», apprend-on, sera ponctuée, en soirée, par un dîner d’Etat offert par le couple présidentiel camerounais à l’hôte du Cameroun, mais surtout par un tête-à-tête d’environ 1h 30 mn entre les Présidents Biya et Buhari.

Il n’y a nul doute qu’au cours de cette séance de travail entre les deux chefs d’Etats, il sera essentiellement question de trouver une stratégie concertée dans la lutte contre Boko Haram, la secte islamiste nigériane qui multiplie les attaques meurtrières au Nigéria, au Cameroun et au Tchad depuis plusieurs mois. Ces derniers jours, Boko Harram a conduit ses premiers attentats kamikazes en territoire camerounais, tuant une cinquantaine de personnes et causant une centaine de blessés dans cinq attentats perpétrés par des jeunes filles dans les villes de Fotokol et de Maroua, situées dans la région de l’Extrême-Nord.

Arrivée au pouvoir au Nigeria il y a quelques mois, au moment où Boko Haram ensanglantait quasi quotidiennement le Nord-Est du pays, dont la secte contrôlait une bonne partie du territoire, Muhammadu Buhari a fait le serment d’éradiquer ce groupe terroriste ; tout comme le Président Biya du Cameroun, qui déclara en premier la guerre à Boko Haram lors d’un sommet sur la sécurité à Paris, en France.

L’on se souvient qu’en dépit de la solidarité internationale et sous régionale, Muhammadu Buhari, de passage au Tchad au lendemain de son élection à la tête du Nigéria, avait émis le vœu que les pays en proie à la menace Boko Haram (Cameroun, Nigeria, Tchad, Niger) unissent leurs forces. La visite du chef de l’Etat nigérian au Cameroun entre dans ce registre.

Accord de coopération commerciale

Cependant, en marge des préoccupations sécuritaires, l’arrivée au Cameroun du Président Buhari offrira certainement l’occasion aux deux chefs d’Etats de revisiter la coopération économique entre la première économie africaine, d’une part, et la locomotive économique de la zone CEMAC, d’autre part.

En effet, le Cameroun et le Nigéria, qui partagent une longue frontière commune sur environ 1500 Km, entretiennent des relations commerciales séculaires. Cependant, la plupart des échanges commerciaux entre les deux pays, qui sont désormais liés par un accord de coopération commerciale depuis quelques mois, s’inscrivent encore dans le registre de l’informel.

Pourtant, selon les statistiques de la Direction des affaires économiques (DAE) du ministère des Finances (rapport de l’ exercice 2013 sur les perspectives économiques, sociales et financières du Cameroun), le Nigeria, en 2011 et 2012, s’est adjugé la place de premier fournisseur du Cameroun, en lui fournissant respectivement 22,6 et 17,8 % des importations sur les deux années considérées. Bien loin devant la France (12,8 et 11,8%) et la Chine (10,8 et 10,4%).

 

camernews-buhari

camernews-buhari