camernews-yaounde

The Mouvement Africa voit le jour à Yaoundé du 11 au 20 août 2017

The Mouvement Africa voit le jour à Yaoundé du 11 au 20 août 2017

The Mouvement Africa est une association à but non lucratif, qui a pour objectif  principal le changement de mentalité des personnes.

Ce nouveau mouvement social dénommé, ‘The Mouvement Africa’’, s’inscrit comme un pool d’échange permanant entre les jeunes, pour promouvoir la transformation positive des individus et des sociétés.

C’est une vision meilleure du monde qu’impulse l’association, Sweet Africa et un collectif de jeunes leaders Camerounais. L’annonce a été faite lors d’un échange avec la presse qui s’est tenu le jeudi 27 juillet 2017, dans l’enceinte de l’Atelier 4 de Sweet artfrika studio, à Bastos.

Ces jeunes : Cédric Kenfack, manager du projet ; Blaise Abong  Bebey, chargé de la communication ; Aziz Moustafa, président de l’association camerounaise pour la défense des Droits de l’homme  des Libertés et du Bien être ; puis, Wilfried Mbida, commissaire de l’exposition ; devant la presse, ont opté, pour une prise de conscience collective de la jeunesse, pour une société dynamique.

20 jours de vivre ensemble et de partages. 30 jeunes artistes venus des dix régions du Cameroun, vont se mettre ensemble, pour la gestation, puis la création des œuvres d’arts (Musiques, photographie, slam, poésie, productions images et chansons, peintures, sculpteures). 10 jours de création, qui vont du 31 juillet au 9 août 2017.

Après cette phase de production, The Mouvement Africa va exposer du 11 au 20 aout 2017 au palais des sports de Yaoundé, pour partager avec le public, une vision meilleure du monde.

Cédric Kenfack, manager du mouvement explique en quoi il consiste réellement: « C’est un mouvement de renaissance impulsé au Cameroun par des artistes, acteurs sociaux et acteurs du changement. The Mouvement Africa est un mouvement social qui s’inscrit dans la logique de contribution au changement social, dans le sens du développement, mais ici orienté sur l’homme. Parce que nous sommes d’accord qu’il ne peut avoir un changement réel sans un préalable dont, le changement des mentalités. Donc on est convaincu qu’en amenant les gens à changer de mentalité, Pensée critique, l’ouverture d’esprit, la volonté du cœur, il y a des chances qu’on ait de bonnes personnes et de bonnes personnes bâtissent de bonnes société. ».

 

camernews-yaounde

camernews-yaounde