Mosquée centrale de la Briqueterie: Le PM inaugure l’édifice

Philemon Yang a présidé la cérémonie vendredi dernier, au nom du chef de l’Etat. Trois dates sont désormais à retenir dans l’histoire de la Mosquée centrale de la Briqueterie à Yaoundé. Il y a celle de 1952 quand cette structure a ouvert ses portes sous l’impulsion de la communauté musulmane de la capitale. Puis le 17 mai 2007, lorsque furent lancés des travaux de rénovation pour lui permettre de faire face au poids de l’âge. Il y a enfin le vendredi 20 novembre 2015, lorsque Philemon Yang, Premier ministre, chef du gouvernement a procédé à l’inauguration officielle de l’édifice, en sa qualité de représentant personnel du chef de l’Etat. Ce, en présence d’un parterre important de membres du gouvernement, du corps diplomatique, de dignitaires musulmans du Nigeria, du Sénégal et du Cameroun et d’un nombre impressionnant de fidèles. Pour la remise à neuf de ce bâtiment qui a désormais une capacité d’accueil de près de 4 000 places, esplanade compris, il aura fallu, selon l’ingénieur Alhadji Hassan Djibo, un peu plus de 1,1 milliard de F. Œuvre d’un dignitaire musulman de regretté mémoire, Alhadji Garga Nabara, de la Turquie et de l’Etat du Cameroun qui a procédé à l’aménagement de la voie d’accès.

On pouvait dès lors comprendre la joie de l’Imam principal, Cheikh Ibrahim Moussa qui, dans sa prière de lancement de la cérémonie, a dit la joie de la communauté musulmane à l’endroit du chef de l’Etat qui manifestait là une fois de plus sa solidarité avec ses compatriotes musulmans, comme il l’a encore fait récemment lors des événements survenus à Mina à La Mecque avec la bousculade qui a entraîné de nombreuses victimes, parmi lesquelles les Camerounais. « Face à la violence et au terrorisme, l’Islam devrait se présenter comme un rempart, un atout à capitaliser » a, pour sa part, relevé l’Imam Mohaman Saminou, président du Comité d’organisation qui a, par ailleurs, souligné que la mosquée « est un endroit où doivent être inculquées les valeurs de paix ». Dans sa nouvelle configuration, la Mosquée centrale de la Briqueterie est un ouvrage de deux niveaux bâti sur une surface de 1 000 m2 disposant d’un forage d’eau, d’une morgue et d’une clôture. Dans la brève allocution qu’il a prononcée pour la circonstance, le Premier ministre Philemon Yang a souligné que le chef de l’Etat attache un prix particulier à la liberté de religion au Cameroun avant d’inviter les fidèles musulmans à faire bon usage de ce joyau. Avant la coupure du ruban symbolique et la visite des lieux, le chef du gouvernement a, une fois de plus au nom du chef de l’Etat, procédé à la remise de distinctions honorifiques, dont la médaille de chevalier de l’ordre de la valeur à titre posthume au bienfaiteur Alhadji Garga Nabara.