Monnaie :Commerce de dupe autour du taux de change

Des individus exercent cette activité dans la rue et dans des bureaux à Yaoundé, foulant au pied les taux officiels, lorsqu’ils ne proposent pas simplement de faux billets aux clients.

Ils sont nombreux, ces personnes placées devant le magasin Casino, l’hôtel Hilton, ou encore à l’aéroport international de Yaoundé Nsimalen, qui  mettent à la disposition  des nécessiteux,  des centaines de millions F Cfa, en échange des monnaies étrangères. Dollar, Euro, Livre sterling, entre autres devises, tout passe dans ce marché florissant dans la capitale. Le  taux de change officiel de ces devises, qui est actuellement de 655,95 F Cfa pour 1 euro, 586,72 F Cfa pour 1 dollar, et 901,56 F Cfa pour  1 Livre sterling, n’est pas toujours appliqué par ces changeurs (aussi bien dans la rue que dans les bureaux), tous adeptes et experts de manœuvres dolosives. Au grand dam des clients. « Je suis venu changer 650 euros. Je savais qu’un euro équivaut à 655,95 F Cfa. Mais, à ma grande surprise, la personne qui m’a servi me l’a fait à 650 F Cfa. Une différence de 5,95 F Cfa est donc observée », confie Matilde, une Camerounaise résidant en Belgique. Ce cas est loin d’être isolé dans la mesure où, plusieurs autres personnes sont victimes d’arnaques parfois beaucoup plus graves au quotidien.

C’est le cas d’un expatrié de nationalité américaine, qui s’est fait duper samedi dernier à l’aéroport international de Yaoundé Nsimalen. « Avant d’arriver ici, j’ai lu sur certains sites qui disaient  que 1 dollar vaut 586,72 F Cfa. Mais, à ma grande surprise, un jeune homme m’a acheter le dollar à 350 F Cfa pour, la somme de 1300 dollars. J’étais très choqué mais, il m’a convaincu », regrette l’Américain. Toutefois, la duperie ne s’arrête pas seulement au niveau de l’embobinage  des clients sur le taux de change, mais elle est également observée sur l’infiltration des billets factices lors du change.

Faux billets

Annette Ekoua se souvient d’ailleurs que, « le mois dernier, j’ai changé 400 euros dans un bureau de change installé dans un grand hôtel de Yaoundé. Malheureusement, il y avait 15 faux billets de 1000 F Cfa  dans la monnaie qu’on m’avait remise », se rappelle-t-elle.  Bien que les clients soient victimes de duperie, ils ne cessent d’écumer les bureaux de change au quotidien. Les banques, aussi sûres et efficaces qu’elles sont, ne sont pas très fréquentées par les clients, bien qu’elles offrent des services plus fiables avec des garanties à l’appui en cas  d’ennui à la suite d’un change. « Les gens qui changent les devises étrangères viennent difficilement auprès des banques pour le faire. Nous ignorons pourquoi. Pourtant, avec les banques, les risques d’avoir les faux billets sont à exclure », affirme avec certitude une caissière en service dans une banque de la place. De sources concordantes, l’argent dont se servent ces individus pour effectuer des changes proviendrait des  établissements de microfinance de la place.