camernews-mondial

Mondial 2014 : Finke et des entraîneurs africains dressent le bilan

Mondial 2014 : Finke et des entraîneurs africains dressent le bilan

Volker Finke était au Caire, en Egypte, cette semaine. L’entraîneur-sélectionneur des Lions Indomptables du Cameroun vient de prendre part à une conférence organisée par la Confédération africaine de football (Caf) avec le concours de la Fédération internationale de football association (Fifa). L’objectif de ces travaux qui se sont tenus entre le 30 septembre et le 1er octobre derniers en présence de plusieurs sélectionneurs et directeurs techniques des Associations africaines membres visait à tirer les enseignements de la dernière Coupe du Monde de football au Brésil (2014).

Selon la Caf, les meilleurs techniciens du continent noir se sont appuyés sur l’exemple des Allemands, champions du monde afin de conclure que « malgré le talent incontestable des joueurs africains, il reste un certain nombre de problèmes à régler, en particulier au niveau de l’organisation et de l’administration ». Volker Finke n’a pas manqué l’occasion de s’exprimer à cet effet. « Si nous voulons avancer, nous devons professionnaliser tout ce qui entoure l’équipe », a résumé le patron de l’encadrement technique de la sélection fanion du Cameroun. Le technicien allemand et le représentant du Ghana ont, toujours selon la Caf, fait observer que les désaccords autour du paiement des primes des joueurs en amont de la compétition avaient eu un impact négatif au Brésil. « Ces problèmes d’argent nuisent à la concentration des joueurs », a commenté Francis Oti Akenteng, directeur technique des Black Stars.

Si la Caf estime que ces travaux ont également été « une bonne opportunité pour tirer les enseignements qui s’imposent au sujet de l’évolution tactique du jeu », c’est surtout grâce au franc-parler et à l’expertise des techniciens ayant fait le déplacement pour le Caire. « Le football a changé. Dans le football moderne, tous les joueurs se déplacent en permanence. Le système peut changer d’une équipe à l’autre, mais ce qui ne change pas, c’est la nécessité de faire le pressing et de jouer collectivement, en bloc », signalait encore Volker Finke. L’entraîneur national devrait déjà avoir regagné Yaoundé, la capitale camerounaise. Car dès ce lundi, il rentre en stage avec ses hommes au Centre d’excellence de la Caf à Mbankomo, en marge des matchs comptant pour les troisième et quatrième journées (aller et retour) des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de Maroc 2015, les 11 et 15 octobre au stage Omnisports Ahmadou Ahidjo, contre la Sierra Leone.

 

camernews-mondial

camernews-mondial