camernews-blatter-qatar

Monde – Coupe du Monde Qatar 2022: Sepp Blatter accuse Michel Platini et Nicolas Sarkozy d’avoir favorisé le Qatar au détriment des États-Unis

Monde – Coupe du Monde Qatar 2022: Sepp Blatter accuse Michel Platini et Nicolas Sarkozy d’avoir favorisé le Qatar au détriment des États-Unis

Le président suspendu de la FIFA a fait le grand déballage ce 28 octobre dans une interview accordée à l’agence de presse russe Tass.

D’après Sepp Blatter, c’est le président suspendu de l’UEFA, Michel Platini, qui serait à l’origine de la crise que traverse actuellement la Fifa. Blatter dans son interview, charge également l’ex-président français, Nicolas Sarkozy, au sujet de l’attribution de la Coupe du monde au Qatar.
Selon le président débarqué de la Fifa, c’est Michel Platini qui a semé le désordre en favorisant la candidature du Qatar pour la Coupe du monde 2022. Le suisse explique qu’il était convenu que la Russie accueillerait le Mondial en 2018 puis que ce serait au tour des Etats-Unis en 2022.
«Pour les Coupes du monde (2018 et 2022), il était convenu d’aller d’abord en Russie, dans l’Est de l’Europe, et pour 2022, de revenir en Amérique. Et ainsi, nous aurions eu la Coupe du monde dans les deux plus gros lieux de pouvoir politique», explique Sepp Blatter au journal Tass avant de poursuivre: «Et tout était bien jusqu’au moment où Nicolas Sarkozy est arrivé avec le prince du Qatar. Lors d’un déjeuner avec M. Platini, il (Nicolas Sarkozy, Ndlr) disait qu’il serait bon d’aller au Qatar. Et cela a tout changé.»
Blatter explique ensuite, «tout a changé après cette réunion» car au moment de la désignation à bulletins secrets, «quatre voix européennes ont lâché les Etats-Unis» en faveur du Qatar.
«Et si les Etats-Unis avaient reçu ce Mondial, nous ne parlerions aujourd’hui que de cette merveilleuse Coupe du monde 2018 en Russie, et nous ne parlerions d’aucun problème à la Fifa», regrette Blatter à la fin de son interview.
Pour Blatter sa suspension au sien de la Fifa est une affaire politique. «Au début, c’était seulement une attaque personnelle. C’était Platini contre moi. Mais après, c’est devenu politique (…) C’était ceux qui ont perdu la Coupe du monde aux Etats-Unis contre ceux qui ont gagné celle au Qatar (en 2022)», conclut-il.
camernews-blatter-qatar

camernews-blatter-qatar