camernews-can

Mobilisation exceptionnelle pour la finale

Mobilisation exceptionnelle pour la finale

Depuis les premières heures de la matinée de ce 3 décembre 2016, les longues files se forment dans les abords du stade Ahmadou Ahidjo

Il est à peine 10 heures du matin. Mais déjà, il est difficile de se frayer du chemin dans les alentours du stade omnisports de Yaoundé. Des milliers de personnes vêtues pour la plupart aux couleurs vert-rouge-jaune, arpentent les différentes rues qui conduisent vers l’édifice.

La circulation a été fermée. Du lieu-dit Total Fouda à la Texaco omnisports en passant jusqu’à la mobile Omnisports, toutes les issues sont bloquées. Aucun véhicule ne circule s’il ne montre patte-blanche. Du coup, l’avenue de l’omnisports prend les allures d’une foire foraine.

Ici, les gadgets de l’équipe nationale s’arrachent comme des petits bouts de pain. Le commerce des cartons d’invitation est aussi florissant. «Pour ces billets, vous allez me donner 6 000 FCFA», lance un jeune homme à une adolescente, en lui présentant deux cartons d’invitation destinés à la tribune nord du stade. Un bref échange et la transaction est conclue.

Dans les différentes entrées, des longues files d’attente se forment. Les opérations de fouilles s’effectuent par des policiers, des éléments de la Garde présidentielle et de la Sécurité présidentielle. Pour le moment, pas de bousculades. Tout se passe plutôt bien.

A l’intérieur du stade, l’ambiance est tout aussi impressionnante. Les tribunes sont déjà pleines alors que le coup d’envoi du match sera donné dans cinq heures. «Je n’ai jamais vu ceci, qui plus est pour un match de football féminin. Le Cameroun est un pays de football», commente Rotimi Akindele, un journaliste nigérian.

Une foule en liesse qui attend le premier titre continental de son équipe féminine de football. Cela passe par un exploit face à l’ogre nigérian. Coup d’envoi à 15h30.

camernews-can

camernews-can