camernews-EtooMontre

MISE AU POINT : De l’escalade de la diffamation arrogante autour de Samuel Eto’o

MISE AU POINT : De l’escalade de la diffamation arrogante autour de Samuel Eto’o

Après la diffusion d’informations inexactes sur ma personne dans son édition du 30 juin 2014, à savoir l’audition «de plusieurs heures» à la DGSN qui n’a jamais eu lieu que dans l’imagination d’un journaliste du quotidien Le Jour et ses «sources», le directeur du dudit journal, M. Haman Mana, choisit l’escalade de la diffamation et de l’arrogance pour on ne sait quel baroud d’honneur.

Dans un communiqué de presse, M. Haman Mana persiste et signe : «Nous maintenons que Samuel Eto’o a été bien entendu le vendredi 27 juin 2014 à la DGSN. Les mêmes sources précisent d’ailleurs, poursuit son communiqué, qu’il était attendu le lundi 30 juin 2014 et il n’a pas déféré à cette autre convocation».

Un article signé Adeline Atangana dans le site Cameroon-Info.net rapporte dans la foulée les propos du «président de la Mutuelle du personnel» de Le Jour, M. Denis Nkwebo, qui enfonce le clou : «Samuel Eto’o a échappé à la police en voyageant à bord d’un taxi de Yaoundé à Douala. Il est un fugitif».

Je tiens à préciser que tout ceci est archi-faux bien évidemment. Je suis consterné face à une telle insolence dans la diffamation et, surtout, cette capacité à affabuler d’un journal que je respecte. Je suis atterré devant cette propension à inventer des «scoops» destinés à un public pour lequel on manque évidemment de considération, moi qui ai toujours su et cru qu’un média qui s’est trompé rectifie l’information mensongère, qui plus est, a déjà fait tant de mal à l’image de sa victime que je suis.

 

 

camernews-EtooMontre

camernews-EtooMontre