camernews-Bananeraie

Ministres, DG et hauts fonctionnaires s’accaparent de toutes les terres de leurs frères dans l’arrière-pays.

Ministres, DG et hauts fonctionnaires s’accaparent de toutes les terres de leurs frères dans l’arrière-pays.

Ouais ! On ne sait vraiment plus où va s’arrêter la boulimie des hauts responsables de ce pays. Non contents de s’accaparer toutes les ressources de l’Etat, les voilà encore qui raflent toutes les terres dans leurs villages, laissant ainsi dans le désarroi total tous leurs frères et cousins.

Depuis que les grands de ce pays se passionnent pour l’agriculture et l’élevage, ils achètent de vastes étendues de forêts ou de savanes. Beaucoup d’entre eux, surtout les ressortissants des régions du Centre et du Sud font la culture du cacao ou du palmier à huile qu’ils combinent avec l’élevage des bovins adaptés à cet environnement ou des porcins,  parfois qu’ils mâtinent avec un peu de pisciculture.

C’est pratiquement la mode aujourd’hui. Seulement tous ces investissements lourds réalisés sans le moindre crédit bancaire portent à suspicion. Car on se doute bien que l’argent qui aide à monter ces projets colossaux est sale. Et c’est pour ça qu’on le blanchit pour prétendre par la suite que les richesses exhibées sont  le produit des ventes des produits agricoles. Le tour est joué. Même si ces gens oublient aussi qu’en achetant ainsi toutes les terres de leurs frères, ils les appauvrissent davantage en leur enlevant de surcroit, la seule richesse qui leur reste, à savoir la terre sur laquelle ils pratiquent l’agriculture de subsistance.

Du coup, ils préparent sans le savoir une bombe sociale qui explosera tôt ou tard. Surtout quand les enfants des villageois se rendront compte qu’on a dupé leurs parents ignorants. De plus, on se demande où est-ce que ces gens vendent les produits de leurs champs. Le régime de banane, le tas de macabo ou de manioc coûte toujours les yeux de la tête.

Parce qu’ils préfèrent écouler ces denrées au Gabon et en Guinée Equatoriale où elles coûtent plus chères. Une vraie trahison pour le pays, quand on sait qu’ils se  sont partagés les tracteurs offerts par les Indiens à l’Etat camerounais.

camernews-Bananeraie

camernews-Bananeraie