Maroua: incendie au lycée bilingue

Plusieurs salles de classe et bureaux ravagés par les flammes dimanche dernier.

« Grâce à la réaction prompte et efficace des sapeurs-pompiers, notre établissement n’a pas été totalement consumé ». C’est par ces mots que Farikou, le proviseur du lycée bilingue de Maroua a accueilli Midjiyawa Bakari, gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, descendu lundi constater les ravages causés par les flammes d’un incendie qui, tôt le dimanche matin, a consumé tout un bâtiment qui abritait sept salles de classe et deux bureaux. Les flammes n’ont rien laissé. Elles ont tout léché. A ce jour, ce sont deux censeurs et 420 élèves qui n’ont pas d’abri.
D’après le témoignage des riverains dudit établissement, l’incendie s’est déclenché vers 6h du matin. Une alerte a été lancée à l’endroit des sapeurs-pompiers qui n’ont pas tardé à réagir. « Les flammes étaient violentes, tout a été réduit en cendres. Les tables-bancs, les documents ont été complètement consumés », raconte Karim, l’un des enseignants du lycée bilingue de Maroua. S’agissant des origines des flammes, le gouverneur Midjiyawa Bakari déclare qu’elles ne sont pas connues pour le moment, mais une enquête a été ouverte pour faire le point sur la situation. Néanmoins, d’après les responsables de l’établissement, un court-circuit serait à l’origine du feu.