Marlène Emvoutou menace de châtrer son ‘ex-mari’

Caddy Marlène Patience Emvoutou Aka’a, celle que les internautes ont surnommée ‘assistante de Mark Zuckerberg’ pour ses sorties tonitruantes sur le réseau Facebook, revient à la charge après quelques jours d’absences. Comme à l’accoutumée, l’ancienne pensionnaire de la prison de Kondengui à Yaoundé a dans une publication-fleuve sur sa page Facebook, levé une fois encore le voile sur sa vie privée. Elle a exprimé son indignation face à un certain Hilarion Assim, qui se réclame d’être le géniteur de ses enfants.

Celle qui ambitionnait présider aux destinées de la Fédération Camerounaise de Football, montre explicitement à travers sa publication qu’elle est agacée et très en colère contre le Sieur Hilarion Assim. La sortie médiatique de ce dernier que certains internautes connaissent comme agent de joueur est diversement appréciée. Elle intervient à un moment crucial où la vie privée et le parcours de Marlène Emvoutou sont versés sur la place publique. En effet depuis les prises de position de Marlène Emvoutou dans l’affaire Nathalie Koah et Calixthe Beyala, elle n’est plus à labris des critiques. Plusieurs fans de ces dernières fouinent désormais sa vie, mettent en doute son parcours et pire encore lui rappellent à chaque fois son séjour carcéral à la prison centrale de Kondengui. Si d’autres affirment qu’elle ignore le géniteur biologique de ses enfants, celle qui se réclame être désormais une femme d’affaires, sort de ses gonds et affirme : ‘Quand il s’agit de l’honneur de mes enfants, je ne porte jamais les gants.’ Elle va plus loin et menace celui qui se réclame d’être le père biologique des enfants en ces mots : ‘Je vous donne 24 heures pour supprimer cette publication où mon nom est associé au vôtre. Sinon je vous ferai perdre ce qui vous reste de votre virilité.’

Bien qu’il soit pour l’heure difficile d’identifier le vrai géniteur de ces enfants, ce que l’on sait, c’est qu’elle les a eus hors mariage.Nos tentatives pour rentrer en contact avec le sieur Hilarion Assim sont restées vaines. En attendant plus de précision de sa part, Marlène Emvoutou pourra continuer à animer la galerie. Pour rappel, depuis son retour au Cameroun en fin 2012 après une idylle avec Teodoro Nguema Obiang Mangue, richissime homme d’affaires et fils d’Obiang Nguema Mbasogo, président de la République de Guinée équatoriale Marlène Emvoutou est à cheval entre la France et le Cameroun en compagnie de ses trois enfants. Des enfants dont on ignore les vrais géniteurs.

Nous y reviendrons