Marie Ngo Simb II: « Nous voulons être champions d’Afrique »

Entraîneur de l’équipe nationale féminine de karaté

 

Au moment où débutent les compétitions aux championnats d’Afrique de karaté, dans quel état d’esprit sont les athlètes camerounais ?
La délégation camerounaise est sereine. Nous nous sommes bien préparés. Des moyens ont été mis à notre disposition pour que l’équipe soit techniquement et tactiquement prête. Nous le sommes à 95%. Les 5% restants reviennent aux athlètes et au public qui nous accompagnera pour motiver les karatékas. Nous ne comptons pas décevoir.
Quels sont les objectifs de la délégation camerounaise lors de cette compétition ?
Notre objectif est d’abord de prendre la position de leader qu’occupe l’Egypte dans le karaté africain. Nous voulons être champions d’Afrique. Au niveau régional (zone 4, Afrique centrale, ndlr), le Cameroun a été plusieurs fois champion. Il faut rappeler qu’en 2014, nous avons affronté l’Egypte en finale de kumité (combat, ndlr) par équipes. Par ailleurs, ces championnats sont importants pour le classement mondial. Il s’agit pour nos athlètes, d’ajouter des points après ceux glanés en Arabie saoudite. Le karaté étant désormais une discipline olympique, le Cameroun doit être valablement représenté à Tokyo en 2020.
Quelles sont les chances du Cameroun ?
Les karatékas camerounais qui se présentent à ces championnats sont un mélange d’anciens et de jeunes, prêts à croquer de l’or. En kumité féminin, nous avons une équipe expérimentée, emmenée par la capitaine, Blandine Angama Mendo, championne d’Afrique en 2014 et médaillée d’or aux Jeux africains en 2015. En kata (mouvements codifiés, ndlr),  nous avons Viviane Ambani, qui est professionnelle aux Emirats Arabes Unis. Il y a aussi de nouvelles athlètes que nous avons détectées. En kata par équipe féminin, l’équipe a été renouvelée mais elle est prête. L’équipe masculine aussi est expérimentée. Nous avons des champions locaux, épaulés par ceux qui viennent de la diaspora comme Pharelle Akouan. Il a notamment été champion du monde juniors en Russie en 2006. Il y a aussi l’un des capitaines, George Nounamo, vice-champion d’Afrique en 2014, Christian Ndougsa, Yves Andegue Mbia, médaillé d’or aux Jeux africains en 2015, entre autres. L’équipe du Cameroun masculine est par ailleurs détentrice du titre au niveau régional en kata. Il ne faut pas non plus oublier les  catégories juniors qui prendront aussi part à la compétition.