camernews-yang

Marginalisation: Après René Sadi, Philemon Yang accusé d’exclure les ressortissants du Grand-Nord

Marginalisation: Après René Sadi, Philemon Yang accusé d’exclure les ressortissants du Grand-Nord

Le journal L’Œil du Sahel fait remarquer les ressortissants du septentrion n’occupent pas les postes importants dans les services du Premier Ministre.

Jamais un sans deux, a-t-on coutume de dire. Cet adage, L’Œil du Sahel l’a assimilé parfaitement, puisqu’en l’espace d’une semaine, le journal spécialisé dans le traitement de l’actualité du septentrion, a accusé deux membres du gouvernement.

C’est d’abord René Sadi qui a été mis sur le banc des accusés. La faute du ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation selon notre confrère, n’avoir pas proposé assez de préfets originaires du Grand-Nord à Paul Biya. Après les derniers décrets du Président de la Républiques, 8 préfets seulement sur 58 sont issus de cette partie du pays. Inadmissible pour le trihebdomadaire.

Dans son numéro du 7 juillet 2017, L’Œil du Sahel du Sahel revient à la charge. Cette fois, c’est le Premier Ministre, Philemon Yang, qui est visé. La raison, très peu d’originaires du septentrion occupent des postes importants dans les services de la Primature. Un paradoxe, souligne le journal, pour une entité gouvernementale où l’on retrouve la Direction des Affaires administratives et des requêtes qui est chargée « de scruter et de passer au peigne fin les propositions de nominations dans les ministères, question de s’assurer non seulement de l’adéquation profil-poste des agents, mais aussi et surtout du respect de l’équilibre régional ».

Le journal souligne par exemple que sur 11 conseillers techniques-chefs, aucun ressortissant du Grand-Nord ne figure. Parmi eux, le Centre et l’Est accrochent chacun 3 ressortissants et 2 pour le Sud. L’Est, le Littoral et le Sud-Ouest en comptent un chacun. La situation n’est pas meilleure au niveau des conseillers spéciaux. « Fonye Francis est du Nord-Ouest, Mme Ndoh Bertha du Sud-Ouest et Touna Mama du Centre », renseigne une source.

Au niveau des directeurs, sur les 7 de la Primature, un seul est originaire du septentrion. Il s’agit de Boubakari Oumarou, directeur des Affaires législatives et règlementaires. Et le journal de conclure que cette situation est d’autant plus étonnante qu’en tant que ressortissant de la partie anglophone, le PM « est mieux placé pour apprécier les ressentiments nés de l’exclusion des uns et des autres des hautes sphères de décision du pays ».

camernews-yang

camernews-yang