Maitre Raphaël Bikaï Bi-Hell, nouveau président de l’Ordre National des Agents d’Affaires du Cameroun (ONAAC)

Cet auxiliaire de justice exerçant dans la ville de Douala a été élu au cours de l’assemblée générale extraordinaire de cette organisation qui se tient depuis ce samedi 30 mai 2015 à Douala.

L’Ordre National des Agents d’Affaires du Cameroun (ONAAC) a un nouveau président. Maitre Bikaï Bi-Hell, agent d’affaire exerçant dans la ville de Douala a été élu au cours d’une assemblée générale extraordinaire de cette organisation qui se tient depuis ce samedi 30 mai 2015 à Douala, en remplacement de Maitre Atangana, exerçant à Yaoundé. Son bureau est constitué de Maitre Kom Elise, Vice-présidente, Maitre Tchassem Blaise, Secrétaire Général, Maitre Ngoh et Maitre Moukoko, Commissaires aux comptes, Maitre Gilbert Kamgang, chargé de la Discipline et Maitre Mouaha, Trésorière. « J’éprouve un sentiment de joie, un sentiment aussi de professionnalisme parce qu’au jour d’aujourd’hui, pour diriger une corporation judiciaire, il faut quand même être nanti d’une grande expérience professionnelle », a réagi le nouveau patron des agents d’affaires du Cameroun à la suite de son élection.

Le nouveau dirigeant entend tout faire pour rehausser l’image de marque de la profession d’agent d’affaire au Cameroun. « Je vais m’arranger pour que tout ce qu’il faut déposer au niveau de la chancellerie le soit dans de plus brefs délais : le statut, le règlement intérieur, le tableau national paraphé. De plus, la tenue de travail doit être portée par les agents d’affaires, elle doit quitter d’une tenue cérémoniale à une tenue professionnelle. Je vais me battre pour que l’autorité judiciaire puisse avoir le nécessaire et apprécier », a-t-il indiqué. L’autre défi important qui attend les nouveaux dirigeants de l’ONAAC, c’est de travailler afin que les professionnels de ce métier pas très connu par le grand public arrivent à s’imposer dans le système judiciaire au Cameroun. Raphaël Bikaï Bi-Hell et son équipe entendent pareillement cultiver l’esprit d’éthique et de professionnalisme au sein d’une corporation parfois gangrénée  par l’appât du gain.

Outre le renouvellement du bureau de l’Ordre des agents d’affaires, cette assemblée générale extraordinaire de deux jours permettra également de réactualiser les textes de la corporation, vieux de près de 60 ans (depuis 1955). Il est aussi question de développer des stratégies afin que le métier d’agent d’affaires soit davantage connu et respecté au Cameroun. Cette profession est réglementée au Cameroun par l’arrêté numéro 380 du 07 juillet 1955. Les agents d’affaire s’occupent entre autres  de la gestion des affaires d’autrui, litigieux ou non, de la direction des procès, du recouvrement des créances, de la rédaction des contrats, conseils et consultations juridiques et de la représentation des parties devant les tribunaux. Selon les professionnels de ce secteur, c’est un métier qui nourrit son homme.