Lydienne Yen Eyoum, l’avocate franco-camerounaise condamnée de nouveau

Le Tribunal criminel spécial (Tcs), de Yaoundé, a rendu son verdict ce mercredi dans l’affaire qui opposait Lydienne Yen Eyoum contre Serge Epouhé et ministère public.

Le Tcs Rechercher Tcs a condamné l’avocate franco-camerounaise, à restituer la somme de 60 millions 365.880 FCFA, à Serge Epouhé.

Le juge a décidé du «déblocage du compte Rechercher compte de l’avocate », dans lequel se trouvent les fonds légués à Serge Epouhé, par son géniteur Jacques Epouhé.

Les avocats de Lydienne Yen –Eyoum, n’ont pas souhaité dire un mot, sur la sentence qui a été rendue publique, en l’absence des deux parties (le plaignant et l’accusée).

Pour les faits, Lydienne Yen Eyoum a été engagée, par Jacques Epouhé, père de l’accusateur, afin de l’aider à rentrer en possession de ses primes –de conducteur de bateau de mars 1994 à mars 1995-non payées par la société portuaire qui l’employait.

L’avocate a réussi à récupérer lesdites primes. Jacques Epouhé est décédé entre temps. Son fils héritier, vivant en Europe, arrive au Cameroun lorsque la procédure contre Lydienne Yen Eyoum, est en cours, -dans le cadre de l’affaire opposant l’Etat du Cameroun à l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, Polycarpe Abah Abah- par le Tcs Rechercher Tcs à 25 ans de prison ferme.

Durant les procédures sur cette affaire, le juge d’instruction avait déjà ordonné la saisie des comptes où se trouvait l’argent de Serge Epouhé. La justice confirme cette position dans sa décision du 26 septembre 2014 qui condamne la franco-camerounaise.

Lorsque le fils héritier se rend à la Bicec –chèque en main-pour entrer en possession de l’argent, la banque refuse de le servir, car l’avocate fait déjà l’objet de poursuites judiciaires.
Il engage une procédure qui a abouti mercredi dernier sur le déblocage Rechercher déblocage dudit compte.