Lycée Bilingue de New-Bell : Un parent entame une grève de la faim le 1er juin

Lycée Bilingue de New-Bell : Un parent entame une grève de la faim le 1er juin

Emmanuel Yimga, qui est par ailleurs journaliste et Directeur de publication du journal « l’Ouragan Independent », compte dénoncer les représailles dont il est victime, depuis qu’il a traduit l’épouse du Procureur de la République près le tribunal de grande instance du Wouri.

Dans une correspondance adressée au Chef de l’Etat, le journaliste dit être « victime des menaces et autres intimidations » des responsables du Lycée bilingue de New-bell. Que, lesdit responsables lui reproche, d’avoir porté plainte contre le Proviseur, pour « Abus d’autorité et de fonction, trouble de jouissance et tentative d’escroquerie », après que celle-ci est mise ses enfants dehors pour non payement des frais d’Apee. Pour dénoncer cet abus, le Directeur de publication avait effectué, une grève pacifique de la faim, le 02 Février 2015. Cette grève après avait été suspendue après que les autorités policières qui avaient négociées avaient pris la résolution de payer les dits frais et de tout faire pour que lesdits enfants soient mis à l’abri de toutes représailles. Aux dires du journaliste, les responsables du Lycée ont infligés à son fils, 127 heures d’absences, pour le seul compte du deuxième trimestre. Par ces absences, Emmanuel Yimga dit que les responsables du Lycée « voudraient collectionner des éléments de droit pour justifier en fin d’année, l’exclusion définitive de l’enfant »

Emmanuel Yimga dit fonder son refus de payement des frais sur la base qu’au Lycée bilingue de New-bell, « l’Association des parents d’élèves et enseignants (APEE) est réduite au seul frais, violant au vu et au su de l’Administration qui donne l’impressions de participer au partage des prébendes, les instructions du Ministre des enseignements secondaires mettant en garde les responsables d’établissements publics qui s’érigent en trésorier des APEE et ceux qui obligent les parents à payer de force lesdits frais ».

Dans cette correspondance adressée à Paul Biya, Emmanuel Yimga dit que « Les frais d’APEE sont passés de 14.000Fcfa à 28.000 Fcfa en 2014, puis à 33.000Fcfa cette année ». Et que, « Des 33.000 Fcfa des frais d’APEE que débourse chaque parents à chaque début d’année scolaire ceci par enfant inscrit, 5.000 Fcfa sont supposés être affectés à la tenue de sport. Au Lycée de New-bell, les tenues de sport sont utilisées par palier. La tenue de sport utilisée en classe de 6e, est également utilisée en classe de 5e. Les 4e et les 3e ont leur tenue de sport. Les classes de Secondes, Premières et Terminales ont leur tenue de sport. 33.000 Fcfa et la tenue de sport ne lui est pas remis. Si on considère qu’au moins la moitié des élèves sont dans cette tranche, voilà près de 12.500.000 Fcfa que les responsables des enseignements croquent comme la « cola » chaque année ».

A cela, il faudrait ajouter, « les fonds du contrat qui lie l’APEE à la société ICRAFON (BIC) ne figurent dans aucun registre ». Et que, « l’Association des parents d’élèves et enseignants (APEE) est réduite au seul frais, violant au vu et au su de l’Administration qui donne l’impressions de participer au partage des prébendes. Les instructions du Ministre des enseignements secondaires qui met en garde les responsables d’établissements publics qui s’érigent en trésorier des APEE et ceux qui obligent les parents à payer de force lesdits frais, le Décret N° 2001/041 du 19 Février 2001 portant organisation des établissements scolaires publics et fixant les attributions des responsables de l’administration scolaire ; la Circulaire N°07/08/minesec/cab du 28 février 2008 fixant les modalités de fonctionnement des Associations de parents d’élèves et enseignants au sein des établissements publics d’enseignement secondaire, modifiée et complétée par la Circulaire N° 15/08/minesec/cab du 9 septembre 2008, sont violées ».

Le journaliste dit avoir face à lui, « outres les autorités des enseignements secondaires, l’on compte, Mme EBOA née NDENGUE Thamar, Proviseur du Lycée bilingue de New-Bell, par ailleurs épouse du Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Douala, Henri EBOA ; l’Hon. Joseph OWONA KONO, Député RDPC depuis 2007, qui officie comme président du Conseil d’Etablissement et, beau-frère du Ministre Luc Magloire Mbarga Atangana, actuel Ministre du Commerce ». C’est pourquoi, Emmanuel Yimga dit entamer devant l’entrée principale du Lycée bilingue de New-Bell, une Greve pacifique de la faim dès le ce 1er Juin, et ceci la bouche baillonnée.

 

camernews-Lycee-New-Bell

camernews-Lycee-New-Bell