camernews-soldats

Lutte contre le terrorisme: L’armée « exploite » 15 jeunes enfants soupçonnés d’être des kamikaze

Lutte contre le terrorisme: L’armée « exploite » 15 jeunes enfants soupçonnés d’être des kamikaze

Ils ont été interpellés le 4 juillet 2017 à la frontière avec le Nigeria.

S’agit-il d’enfants kamikazes qui s’apprêtaient à frapper en sol camerounais ? C’est la question à laquelle les forces de défense, engagées dans la lutte contre Boko Haram, tentent de répondre de répondre depuis quelques jours. L’Œil du Sahel paru le 5 juillet 2017 révèle que l’armée exploite en ce moment 15 jeunes mineurs.

Ils ont été interpellés le 4 juillet 2017 à Djimeni, une localité située à la frontière, côté Nigeria ; non loin de Kérawa au Cameroun. Les forces de défense cherchent à savoir ces derniers avaient été préparés par les membres de Boko Haram pour commettre des attentats au Cameroun.

Le groupe, apprend-on, est composé de 11 filles et 4 garçons dont les âges varient entre 6 et 14 ans.  Ils étaient accompagnés de deux hommes âgés, lesquels ont aussi été interpellés. « Les suspects sont détenus pour exploitation par le Bataillon d’Intervention Rapide », renseigne le journal.

Cette affaire intervient alors que, souligne notre confrère, le département du Mayo-Sava connait une recrudescence des attentats-suicides. « Depuis le 30 juin 2017, ce sont pas moins de 9 attentats qui ont été perpétrés », dit le journal. Si la piste terroriste se confirme, l’exploitation de ces mineurs pourrait offrir de précieux renseignements à l’armée camerounaise sur le mode opératoire des djihadistes.

camernews-soldats

camernews-soldats