Lutte contre Boko Haram: les Etats-Unis appuient le Cameroun

Le général de brigade américain Donald Bolduc a annoncé lundi un don d’équipements militaires et de formation pour leur utilisation aux soldats engagés au front à l’Extrême-Nord

Le général de brigade américain Donald Bolduc, commandant du Commandement spécial des opérations-Afrique (Socaf), a été reçu en audience lundi, 20 juillet 2015, par le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya. Les deux personnalités ont échangé sur les stratégies de lutte contre la secte islamique nigériane Boko Haram.

Au sortir de cet entretien, l’officier des Etats-Unis a indiqué avoir annoncé à son interlocuteur une offre américaine d’équipements militaires et de formation pour leur utilisation, destinés aux soldats engagés au front, face à un mouvement terroriste qui ne cesse de multiplier ses assauts meurtriers dans l’Extrême-Nord du pays.

Donald Bolduc a par ailleurs précisé que son pays s’était engagé à fournir au Cameroun des radars en zone maritime aux fins de croisade contre la piraterie dans le Golfe de Guinée.

En mai dernier déjà, les Etats-Unis avaient débloqué environ 23 milliards de F CFA à destination du Cameroun, du Tchad, du Niger et du Nigéria, pour renforcer la lutte contre la secte islamiste Boko-Haram. Dans le même temps, les soldats camerounais bénéficiaient de l’expertise américaine à travers des formations spécifiques et le renforcement des capacités en stratégie de combat, en maîtrise d’utilisation des équipements de pointe et des techniques de sécurisation des frontières.

Cette visite de Donald Bolduc intervient alors que le village frontalier Kamouna (Extrême-Nord) a été, dans la nuit de dimanche à lundi, l’objet d’une attaque attribuée à Boko Haram qui a fait 9 morts au sein de la population, selon des sources sécuritaires.

La localité cible est située non loin de la ville de Fotokol, objet d’un double attentat-suicide il y a une dizaine de jours. Le bilan établi était de 13 morts et 7 blessés.