Lutte contre Boko Haram. Cameroun : d’autres redditions de membres de Boko Haram signalées dans l’extrême-Nord

Un groupe d’une dizaine de combattants de la secte islamiste Boko Haram, dont «un important leader» du mouvement, se sont rendus vendredi au comité de vigilance de la localité camerounaise de Tolkomari (Extrême-Nord), a appris APA de sources sécuritaires.

 

Ces repentis suivaient ainsi la démarche entreprise par une dizaine de leurs compères, depuis le 20 octobre dernier dans la même région frontalière avec le Nigeria.

Selon les mêmes sources, ces terroristes repentis, une fois remis aux mains des forces de sécurité, sont ensuite placés sous bonne garde pour suivre des enseignements de déradicalisation sous le contrôle de prédicateurs, à travers la lecture du Coran.

Sur le terrain, on constate par ailleurs une nette régression des attaques terroristes de Boko Haram dans l’Extrême-Nord depuis un mois, région qui était l’objet d’assauts quasi-quotidiens voici un trimestre encore.