camernews-defense-bokoharam

Lutte contre Boko Haram: Africom (The U.S. Africa Command) offre des véhicules blindés à l’armée camerounaise

Lutte contre Boko Haram: Africom (The U.S. Africa Command) offre des véhicules blindés à l’armée camerounaise

La dotation a été réceptionnée vendredi dernier par le Ministre délégué à la présidence en charge de la défense, Joseph Beti Assomo.

Le MINDEF receptionne les blindes
Photo: (c) US Ambassy

Les Etats-Unis d’Amérique continuent d’apporter leur soutien au Cameroun dans la guerre contre la secte nigériane, Boko Haram. Le Général David M. Rodriguez, Commandant d’Africom (the U.S. Africa Command), a remis à la défense camerounaise le 16 octobre dernier, six véhicules blindés. Ces véhicules vont renforcer les logistiques camerounaises déjà installées à l’Extrême Nord pour la guerre contre Boko Haram.

«Le geste d’aujourd’hui n’est qu’une action parmi une série d’efforts passés et futurs en vue du renforcement de notre partenariat en matière de sécurité», a indiqué l’Ambassadeur des Etats Unis, S. E Michael S. Hoza qui assistait à la cérémonie solennelle.

L’Ambassadeur Américain de manière particulière a salué: «Le leadership et les efforts du Cameroun et précisément l’engagement de son Excellence le Président Paul Biya à la défense inconditionnelle de son territoire et du peuple Camerounais» dans la guerre qu’elle-même bientôt depuis un an contre Boko Haram.

S. E Michael S. Hoza a loué l’armée camerounaise pour: «Le déploiement robuste des forces de défense et de sécurité dans le combat contre Boko Haram» à l’Extrême-Nord. Pour le chef de la diplomatie américaine au Cameroun, c’est le pays des chars de Dieu qui a le «leadership» dans cette guerre.

En arriere plan, les blindes offerts par l’AFRICOM
Photo: (c) US Ambassy

Quant au leader de la secte Boko Haram, l’ambassadeur américain a indiqué qu’Abubakar Shekau et sa secte ont violé chaque principe des valeurs humaines et ont menacé la souveraineté du Cameroun et de son peuple, et ont essayé d’intimider les Camerounais par des attaques répétées. «Certainement, il sera traîné devant les tribunaux pour répondre de ces crimes», a conclut le diplomate américain.

L’aide d’Africom arrive au lendemain de l’annonce de 300 militaires américains au Cameroun pour appuyer les forces de défense dans leur lutte contre Boko Haram. Environs 90 de ces soldats sont déjà à la base aérienne de Garoua où ils vont procéder dans les prochains jours à la formation des unités des troupes camerounaises.

camernews-defense-bokoharam

camernews-defense-bokoharam