L’Union européenne évalue ses actions de Développement rural

Une mission d’experts européens va évaluer les projets réalisés dans le cadre du 10e FED, en vue du lancement de son 11e mandat dans le pays.

Exit le 10e Fonds européen pour le développement (FED) au Cameroun. L’Union européenne (UE) prévoit bientôt mettre sur pied un 11e mandat. D’où la nécessité pour elle de passer en revue les projets réalisés par le passé, pour mieux se projeter vers l’avenir. C’est dans cette perspective qu’elle a commis une mission d’experts pour une évaluation finale des Programmes de développement ruraux (PDR) et la formulation du programme dénommé ProRural qui en découlera.

Présents au Cameroun pour trois mois, les experts de l’UE se sont rendus, vendredi dernier, chez le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Emmanuel Nganou Djoumessi. Durant leurs échanges, les deux parties ont fait le point sur les données de référence des options quant aux orientations d’intervention du FED, telles que convenu au terme de la programmation du 11e FED et de la conclusion du Programme indicatif national.

Le ProRural s’inscrit dans la continuité des PDR et des Programmes d’appui à la productivité agricole (Papa) financés dans le cadre du 10e FED. Il va bénéficier d’un financement de 50 millions d’euros, soit 32,797 milliards de F cfa. La convention de financement y relative sera justement signée une fois la mission d’évaluation achevée. « La configuration thématique  du programme s’articulera autour du soutien à la croissance économique à travers l’appui au développement potentiel de production et la poursuite des interventions de lutte contre la pauvreté », a déclaré André Lachapelle, membre de la mission. Par ailleurs, apprend-on, le programme interviendra au niveau de l’appui au développement des filières, la promotion de microprojets et l’amélioration des équipements productifs. Les régions septentrionales, l’Est et les grands bassins agricoles du Nkam dans le Littoral constitueront les zones-phares d’exécution du programme. Le ministre a exhorté les experts de l’UE à voir comment capitaliser les acquis pour une meilleure réalisation de la prochaine phase.