L’Union des populations du Cameroun (Upc) rend hommage à Ruben Um Nyobe le 13 septembre prochain

L’Union des populations du Cameroun (Upc) rend hommage à Ruben Um Nyobe le 13 septembre prochain

Que reste-t-il du leader nationaliste ? Les dirigeants du parti qu’il a créé ont mis l’Upc en lambeaux. Aujourd’hui encore, les jeunes générations de Camerounais ignorent tout ou presque de Ruben Um Nyobè, cet homme pour qui «l’indépendance et la réunification du Cameroun passaient avant sa propre vie». Pour célébrer à l’Etranger celui qui a donné sa vie pour défendre et libérer le Cameroun, une « semaine pour les martyrs aura lieu du 13 au au 15 septembre 2014 à Liège en Belgique.

Ce héros nationaliste fut abattu par l’armée française dans le village de Libel-li-Ngoy, dans le centre du pays, le 13 septembre 1958. Son tort avait été de formuler, le premier, un projet politique pour l’émancipation du peuple camerounais. Disparu à l’âge de 45 ans, Um Nyobe réclama très tôt des « modalités d’accès à l’indépendance dans un avenir raisonnable » pour son pays. Et fonda l’Union des populations du Cameroun (UPC) le 10 mai 1948. Nourri à la fois de traditions ancestrales, d’ascétisme presbytérien et d’influences communistes, ce tribun fut le premier Camerounais à s’exprimer à l’Assemblée générale de l’ONU en 1952.

Avec l’UPC, il voulut mettre sur pied « un organisme politique, seul qualifié pour représenter le peuple camerounais ». Les objectifs du ­parti : « Grouper et unir les habitants du territoire en vue de permettre l’accession des populations du Cameroun à la formation d’une fédération par la réalisation d’un programme politique de démocratisation rapide et d’émancipation des populations exploitées par les trusts coloniaux et par l’élévation de leur standard de vie. » Un discours d’une implacable modernité.

Selon le programme de l’Upc, les manifestations de la commémoration commencent samedi 13 septembre à Liège en Belgique

Excepté l’ajout des projections cinématographiques et des débats de ce 13 septembre au hall Ravisa situé au 32 à la Rue des mocassins à 4000 Liège, une visite au musée de Louvre en France est prévu le 15 septembre 20014, où les pélérins aurons l’occasion de voir  le siège sur lequel, Um Nyobé était assis lors de sa présence à l’ONU pour défendre le cas du cameroun en 1953

Une séance d’exposition/vernissage des photos et « posters » de nos héros, va s’ouvrir au grand public durant cette semaine à Liège

Un dépôt des gerbes est aussi prévu au 131 de l’Avenue Brugmann à Bruxelles (Ambassade du Cameroun à Bruxelles et une conférence de presse toujours à Liège sur la place de nos héros dans la lutte de l’indépendance du cameroun. A la fin de cette conférence de 16h du 15 septembre de Liège qui connaîtra la participation de plusieurs upécistes suivra un échange avec la presse.

 

camernews-Um-Nyobe

camernews-Um-Nyobe