LOUIS PAUL ET AÏSSA MOTAZE : QUAND L’AMOUR SURMONTE LES PEURS

L’amour et le destin. Voilà comment peut se résumer le mariage, en 1985, de Louis Paul Motaze et de son épouse Aïssa, à Meyomessi, une bourgade située dans le département du Dja et Lobo. De fait, une année seulement après le coup d’Etat manqué du 06 avril 1984 contre le régime de Paul Biya, putsch fomenté par des militaires et gendarmes majoritairement originaires du Grand-Nord, voir se concrétiser une union entre un jeune homme du Sud plein d’avenir et une fille «Haoussa» originaire de Logone-Birni dans l’Extrême-Nord, relevait tout simplement de l’inédit. D’abord parce qu’à ce moment-là, la méfiance entre nordistes et sudistes se nourrissait de toutes les suspicions et ramollissait même les amitiés en béton.

Ensuite parce que les deux familles avaient tout pour laisser parler la haine à la place du coeur et de la raison. Le contexte était le suivant : Roger Motazé, frère aîné de Louis Paul Motaze, alors aidede camp du chef de l’Etat Paul Biya, avait failli perdre la vie lors du putsch, du fait des assaillants «nordistes». Il avait été blessé au cours des affrontements puis capturé avant de fausser compagnie à ses geôliers…

Ces genres de blessures sont toujours profonds dans les familles. Alors, en pleine forêt du Sud, dire que la belle-soeur du cadet de Roger Motaze s’appelle Aïssa, qu’elle est «Haoussa» et dont forcément musulmane, et par-dessus tout fille de gendarme, c’était à proprement parler se montrer culotté. Oui, le père d’Aïssa était gendarme en service à la présidence de la République lors du putsch. S’il n’a pas été inquiété parce qu’ayant été du côté des loyalistes, il reste que l’ambiance du moment, où le parfum de la suspicion polluait l’air, laissait beaucoup de place à la confusion.

Dans le doute, aurait-il manoeuvré pour que sa fille, étudiante en France et destinée à une belle carrière, épouse un «nordiste», que cela n’aurait surpris personne. Donc, tout était réuni pour séparer Louis Paul et Aïssa Motaze. Et pourtant, les deux tourtereaux et leurs familles feront fi de toutes les considérations du moment pour sceller une alliance dont les échos allaient retentir sur la consolidation de l’unité nationale et le vivre-ensemble. D’ailleurs, la communauté du Grand-Nord, hier comme aujourd’hui, trouvera en son beau-fils, qui, à cet instant délicat de l’Histoire du pays, sut choisir une de leurs filles comme épouse, un gendre idéal et courageux. Elle ne cesse d’ailleurs de lui témoigner régulièrement, chaque fois que l’occasion se présente, cet amour fraternel.

Louis Paul Motaze et Aïssa Motaze fêteront cette année, leurs noces de perle. La preuve que l’amour est au-dessus de tout dans ce monde des hommes.