Louis Bapès prend le pouls de l’Enseignement secondaire

Il a insisté sur la professionnalisation des enseignements lors du lancement officiel de la rentrée scolaire lundi à Yaoundé.
Ça y est ! La rentrée scolaire est effective depuis lundi sur l’ensemble du territoire. Le ministre des Enseignements secondaires (Minesec), Louis Bapès Bapès, a procédé au lancement officiel de l’année hier au lycée général Leclerc à Yaoundé. Parés de leurs plus beaux atours, les membres de la communauté éducative du département du Mfoundi ont répondu massivement présent à la cérémonie. Pour cette année scolaire, l’accent a été mis sur la professionnalisation des enseignements. D’où le thème : «  Professionnalisation des enseignements pour la formation des citoyens aptes à soutenir la croissance ».

Selon Louis Bapès Bapès, « notre école doit s’adapter à notre situation de vie pour former des citoyens capables de porter le Cameroun à l’émergence 2035. Concrètement en 2015-2016, les spécialités maintenance, électromécanique et technicien, géomètre, topographe seront implantées. Il s’agira en plus de renforcer les partenariats avec les milieux sociaux et professionnels à travers l’intensification de la formation par alternance « école-entreprise », le perfectionnement des enseignements avec les stages  en entreprise. « Il sera enfin question de progresser de façon significative avec la mise en place des lycées professionnels permettant de former des personnels très performants dans les métiers porteurs comme prévu dans la stratégie du secteur de l’éducation et de la formation. L’ambition à terme est la construction d’au moins un lycée professionnel par région », a précisé le Minesec.

De ce fait, un accent sera également mis sur le développement de l’entreprenariat en milieu scolaire, le renforcement de la compétitivité et la valorisation des sciences, des langues en général et du patrimoine culturel. Cette professionnalisation des enseignements concerne toutes les activités pédagogiques et didactiques pratiquées dans nos établissements scolaires. « En effet, le chemin qui mène à la professionnalisation passe par l’amélioration de la qualité des contenus des méthodes et des activités de formation.», a indiqué Louis Bapès Bapès. « La lutte sera accrue contre les maux qui minent notre système éducatif tel  que la corruption, la fraude, l’indiscipline, les déviances de toutes sortes ». Dès lors les enseignants et les encadreurs devront transmettre à nos jeunes, des valeurs d’honnêteté, de probité morale, de respect des personnes et des biens ». Les jeunes sortis des institutions scolaires devront  donc être capables d’initier et de développer des grands projets permettant au pays d’atteindre ses objectifs de développement. Pour clore ses propos, le Minesec a invité toute la communauté éducative à jouer sa partition. Il met en garde les enseignants absentéistes. Pour ce qui est de la sécurité dans les établissements scolaires, le Minesec rassure : les horaires du début des cours restent inchangés malgré les opérations de contrôle. Par ailleurs, c’est un dossier assuré entièrement par le gouvernement.