camernews-paul-ayah-abine

L’opposant Ayah Paul Abine a pris la tête du mouvement sécessionniste SCNC

L’opposant Ayah Paul Abine a pris la tête du mouvement sécessionniste SCNC

Le magistrat retraité vient pourtant d’accepter sa nomination par Paul Biya comme avocat général du Cameroun

Le magistrat retraité Ayah Paul Abine rejoint le Southerns cameroon national council (Scnc), le mouvement qui veut la sécession des régions anglophones du Cameroun. L’ancien député du Rdpc devenu leader du parti d’opposition People action party (Pap) a été élu le 18 décembre 2014 à Kumba. Son élection, à la tête d’un Scnc secoué par des divisions, a eu lieu dans un domicile privé après que les autorités locales eussent empêché sa tenue à l’école catholique de Kumba. Le nouveau président devra plaider auprès de l’Organisation des nations unies et de l’Union européenne dès l’an prochain. Il aimerait que ces institutions internationales aident le Scnc à obtenir l’indépendance du Southerns cameroon.

L’élection d’Ayah Paul Abine survient au moment où le magistrat à la retraite est nommé avocat général de la République du Cameroun. Cette décision a été prise par le président Paul Biya au terme du dernier conseil de la magistrature. L’occasion pour des observateurs de se demander «comment on peut vouloir la sécession et servir encore le Cameroun». En guise de réponse, Ayah Paul trouve qu’il n’existe pas de problème. «Il n’y a pas d’inconvénient» a-t-il répondu à nos confrères du quotidien Le Messager.

 

camernews-paul-ayah-abine

camernews-paul-ayah-abine